AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 arthur et sa légende par science et vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: arthur et sa légende par science et vie   Lun 7 Mai 2012 - 2:37

bien je ne suis pas un grand écrivain, mais je vais vous expliquer, enfin vous écrire, ce que les cahiers de Science et Vie ont sorti (édition de juin et juillet 2010).


LE ROI ARTHUR (le mythe à l'épreuve de la science)

Une fois encore, les Romains ne sont pas étrangers à l'affaire. En 410, les voilà qui se retirent de l'antique Bretagne qu'ils occupaient depuis plusieurs centaines d'années. Leur départ de la terre la plus écartée, l'actuelle Grande Bretagne, il y a très exactement seize siècles, laisse les peuples celtes sans défense face aux Angles, aux Pictes et aux Saxons. Ceux-ci aspirent à voir la résistance s'organiser sous l'autorité d'un grand chef breton. Ce sera Arthur. Ainsi naît l'un des grand mythes fondateurs de la culture occidentale.

Dès le VIè siècle, le personnage s'invite dans les poèmes et les récits des bardes gallois, avant de prendre corps dans les chroniques historiques, puis de se tailler une place de choix dans la littérature médiévale. L'Europe se christianise ? Notre héros mettra son épée au service de l’Église. Son profil évolue avec la société féodale, imprimant sa marque dans toutes les couches de la population.

Le voilà qui impose ses valeurs à la chevalerie et va jusqu'à servir d'outil de propagande pour les rois Plantagenêt. Cette intrication du mythe arthurien avec son époque invite à le considérer comme une fenêtre ouverte sur le Moyen-Âge. Il est tentant de s'y pencher... mais gare aux distorsions ! Car au fil du temps, il est devenu presque impossible de dissocier la légende et la réalité. La science s'y attelle White flag

Il n'y a pas une histoire d'Arthur, mais des histoires. Sa légende s'est construite comme un mille-feuille, par ajouts successifs étalés sur dix siècles, au point que, de manuscrits en romans, de contes en poèmes, le personnage s'est étoffé. Aujourd'hui, Arthur n'existe plus. Il s'est perdu dans la multitude de textes, de films même, qui lui sont consacrés. De page en page, le chef de guerre breton s'est mué en roi, en empereur, en messie, jusqu'à devenir l'un des mythes les plus fascinants de la littérature. Winston Churchill plaçait l'ensemble de la matière arthurienne aux cotés de l'Odyssée et de l'Ancien Testament (un thème inspiré et inaliénable de l'héritage humain).

A la manière d'un héros de sitcom, Arthur a même fini par céder la vedette à des seconds rôles qui ne participaient pas à la première saison: Lancelot, Perceval, Gauvain. Arthur est devenu une caution, un label pour une somme immense qui dépasse largement son personnage.

Bien j'arrête là affraid vu l'heure

Dites-moi si le début vous Twisted Evil ou vous Evil or Very Mad

Et si ça intéresse du monde, je marquerai des textes du livre : personnages, le début, etc... vu par Science et Vie.


voili voila

Crusader

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 24

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Lun 7 Mai 2012 - 12:15

Le début de cette partie m'a bien plu ! Mais quand il commence à dire que la science s'attelle à savoir quid du mythe et quid de la réalité, jusqu'à la fin, je n'aime pas trop Razz

Mais l'article est très intéressant, faut juste prendre du recul Wink
J'en veux encorrrrrrrrrrrrrrre ! Laughing

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Lun 7 Mai 2012 - 22:26

JE SUIS TRES PAS CONTENT affraid 2H.30 D ECRITURE ET JE VIENT DE VOIR QUE LE FORUM MA DECONNECTER TOUTE A REFAIRE ON VERRA PLUS TARD

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthelme
Grande asperge royale
avatar

Masculin Nombre de messages : 527
Age : 22
Localisation : Virson

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mar 8 Mai 2012 - 0:45

outch dommage ton post est intéressant

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Un chevalier obéit à des valeurs
Son coeur ne connaît que la vertu
Son épée défend les démunis
Son bras protège les faibles
Sa bouche méprise le mensonge
Sa colère déjoue les pièges du Malin
Un chevalier sera toujours le champion du Droit et du Bien, contre l'Injustice et le Mal
Combats les forts, défends les faibles
Honneur, Courage, Justice, Vérité

code Arthurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 24

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mar 8 Mai 2012 - 0:47

affraid affraid affraid affraid affraid
Me suis fais avoir aussi une fois, maintenant j'ai une technique toute simple: j'écris l'article sur OpenOffice ou Word, et après je fais juste du copier coller, comme ça pas de mauvaise surprise Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirianor
Chevalier de la Table Ronde
avatar

Masculin Nombre de messages : 224
Age : 26

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mar 8 Mai 2012 - 1:22

Je regarde si c'est lié à une option du panneau admin. Je corrige ceci si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mar 8 Mai 2012 - 15:10

Bien je reprend donc je vous pose la quelque personnages de la légende les connaisseurs pourront juger White flag suivez mon regard Cool pour les autres un petit cours Twisted Evil


*geoffroy est (geoffoy de monmouth)

UTHER PENDRAGON :
Fils cadet de Constantin II , selon geofffroy*, il est le frère du héros breton Ambrosius Aurelianus. Tous deux sont exilés en armorique pendant leur enfance tandis que vortigern usurpe le trône de Bretagne et fait aux saxons. Tombé amoureux d’igraine, femme de gorlois, roi de cornouailles, il la séduit au moyen d’un stratagème mis au point par merlin. De cette union naissent Arthur et sa sœur anna , qui est la mère de Gauvain et de mordret.

GUENIEVRE :
Son nom vient du gallois gwenhwyar (aujourd’hui jennifer) qui signifie fantome blanc ou fée blanche. Epouse d’Arthur, elle est d’origine noble(romaine,chez Geoffroy*). Au fur et à mesure de l’évolution de la légende, guenievre trompe Arthur avec son neveu mordret ou avec lancelot. Un épisode récurrent de la légende la voit enlevée par le roi (melwas ou méléagant) et sauvée par Arthur(plus tard, par lancelot).

LANCELOT :
Fils du roi ban de benoic et la reine elaine, lancelot apparaît très tardivement dans la légende arthurienne et n’a pas d’équivalent convaincant dans la tradition historique galloise . Il incarne cependant un mythe récurrent, celui de l’enfant enlevé à ses parents par une fée, la dame du lac, qui l’élève pour en faire le plus parfait des chevaliers. Son amour pour la reine genièvre le pousse aux plus grands exploits et s’il est associé tardivement à la quête du graal, c’est pour échouer, peut être à cause de son adultère, qui est aussi, chez Malory, la raison de la déchéance du royaume.

MERLIN :
Le personnage de merlin est sans doute inspiré du héros gallois myrddin, barde du héros breton gwendolleu, devenu fou après la mort de son roi à la bataille d’arfderryd ,au milieu du VI siècles. Réfugié dans les bois auprès des animaux, myrddin y aurait découvert ses dons pour la divination. Nennius le confond plus tard avec ambrosius aurelianus. Merlin est de toute façon un personnage composite, né d’une mortelle et d’un démon. A la fin de sa vie, il est ensorcelé par la dame du lac, qui le retient pour l’éternité.

GAUVAIN :
Fils d’Anna , la sœur d’Arthur, et du roi lot de lothian, il est l’un des plus valeureux chevaliers de la table ronde. Ses frères sont Mordret, agravain, Gaheris et Gareth . Dans la tradition galloise, gauvin est assimilé au prince breton gwalchmei ap gwyar . Droit et séducteur, il incarne l’idéal courtois. Son cheval s’appelle gringolet ce qui signifie en gallois (cheva blanc) et donnera en français le nom gringalet.

MORDRED :
Frère de Gauvain et neveu d’Arthur, il est mentionné dans les annales galloise, sous le nom de medraut, comme étant tombé à camlann avec arthur. Dans la légende arthurienne, il usurpe le trône en l’absence d’Arthur, parti pour rome, et a une liaison avec Guenièvre. Il meurt , comme Arthur, dans le combat qui les oppose. Plus tard dans la légende, il devient le produit de l’inceste entre Arthur et la fée Morgane, sa demi-sœur.

GALAAD :
Fils illégitime de lancelot et d’igraine de cobernic, galaad esr considéré comme le plus pur, le plus preux des chevaliers, mais il est aussi une pure invention de la fin du mythe. On le compare souvent au christ. Sa sainteté en fera l’un des trois vainqueurs de la quête du graal, avec bohort et Perceval, mais il sera le seul à pouvoir regarder au fond de la coupe.

VIVIANE, LA DAME DU LAC :
Fée qui a reçu les enseignements de merlin, elle s’occupe de l’éducation de morgane tandis que merlin assure celle d’Arthur. C’est elle qui remet au roi son épée, excalibur, elle aussi qui l’emmène avec Morgane vers sa dernière demeure d’Avalon. Viviane enlève dans son enfance Lancelot, dont elle va faire le plus valeureux des chevaliers de la table ronde.

PERCEVAL :
Inspiré de peredur d’York, l’un des derniers bretons à avoir contrôlé la ville, Perceval est l’un des plus vaillants chevaliers, celui qui, le premier, se lance à la recherche du graal. Il échoue dans sa quête pour n’avoir pas demandé à son hote ce qu’était ce graal qui lui était présenté. Il fut introduit dans la légende par chrétien de Troyes, qui n’acheva pas son perseval ou le comte du graal. Plus tard, il accompagne Galaad et bohort dans leur quête victorieuse.

LA FEE MORGANE :
Demi-sœur d’Arthur, elle est l’épouse d’urien de gorre ( l’historique urien de rheged) et la mère d’Yvain. Dans les versions les plus modernes de la légende, elle est la mère de mordret et une ennemie acharnée d’Arthur de Guenievre et de lancelot.


pour la suite je vous parlerai en autre: de la chevalerie ,les femmes de la legendes, le graal, merlin, arthur ......etc


Crusader



_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 24

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mar 8 Mai 2012 - 23:19

C'est parfait pour faire des petites fiches Wink

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthelme
Grande asperge royale
avatar

Masculin Nombre de messages : 527
Age : 22
Localisation : Virson

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mer 9 Mai 2012 - 0:35

y a un point qui me chifonne...

Merlin: "il est ensorcelé par la dame du lac, qui le retient pour l’éternité"
mais c'est ce même Merlin qui a tout apris à cette même Dame du Lac... Du coup si je comprend bien ell l'a trahi?

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Un chevalier obéit à des valeurs
Son coeur ne connaît que la vertu
Son épée défend les démunis
Son bras protège les faibles
Sa bouche méprise le mensonge
Sa colère déjoue les pièges du Malin
Un chevalier sera toujours le champion du Droit et du Bien, contre l'Injustice et le Mal
Combats les forts, défends les faibles
Honneur, Courage, Justice, Vérité

code Arthurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godfrey
Hérault du Roi
avatar

Masculin Nombre de messages : 493
Age : 25
Localisation : St Germain-de-Marencennes

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mer 9 Mai 2012 - 2:23

Dans un récit en vers, si je me rappelle bien,

ils tombent amoureux l'un de l'autre. et un jour, il lui enseigne "le charme suprême" (notion reprise dans Excalibur de Boorman mais sous un autre aspect ... éveil du Dragon)
et désireuse de le garder à ses coté pour toujours, elle finit par l'entrainer, grâce à ce charme, dans un sommeil éternel.

Il était aussi question que Merlin, en s'endormant, peu à peu, était bien conscient de ce qui lui arrivait, mais éprouvait une telle affection pour son élève, qu'il décida de se laisser aller au repos éternel dans ses bras.

Je ne me rappelle malheureusement plus de ma source.

_________________
Toujours heureux d'aider cheers

"Une terre, un roi !" Perceval
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2556
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mer 9 Mai 2012 - 7:41



Arrow http://www.leschevalierspourpres.com/glossaire-arthurien.html


Laughing

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthelme
Grande asperge royale
avatar

Masculin Nombre de messages : 527
Age : 22
Localisation : Virson

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mer 9 Mai 2012 - 15:52

merci pour ces précisions

(j'avais pas pensé au site...)

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Un chevalier obéit à des valeurs
Son coeur ne connaît que la vertu
Son épée défend les démunis
Son bras protège les faibles
Sa bouche méprise le mensonge
Sa colère déjoue les pièges du Malin
Un chevalier sera toujours le champion du Droit et du Bien, contre l'Injustice et le Mal
Combats les forts, défends les faibles
Honneur, Courage, Justice, Vérité

code Arthurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Jeu 10 Mai 2012 - 21:57

VOILA LA SUITE



ET ARTHUR PARUT :

Au commencement était Nennius. Et il n’y a pas grand-chose à dire de l’histoire que nous raconte ce moine du IX siècles qui, le premier, évoque notre personnage. C’est une liste imprécise de douze batailles aux noms impossibles, aux localisation floues. Nennius cadre cependant bien notre intrigue. L’histoire d’Arthur sera celle d’un guerrier vainqueur de toutes ses batailles et d’autant plus redoutable qu’il brandit comme un étendard la bannière de la chrétienté.

L’imprécision de nénnius va devenir une des forces de la légende arthurienne, sa constante ambiguïté. Roi ou chef de guerre ? légitime ou usurpateur ? Prince de sang ou bâtard ? les noms des batailles elles mêmes, nimbés de mystère, deviennent des mots clés de la légende.Badon. Camlann. Victoires réelles de la cause bretonne ou lieux mythiques, au même titre que camelot ou avalon ? Au long des pages, au fil des siècles, les colporteurs de la légende vont placer Badon, la grande victoire ou il disparut , ou bon leur semble. Ainsi les victoires d’Arthur appartiennent à tout le monde, et à personne.Batard, disions-nous…Voilà un terme qui mérite qu’on s’y arrête car il illustre bien la façon dont notre histoire s’est tissée.

Al’époque (historique) d’Arthur, les mariages consanguins, les répudiations d’épouses sont monnaie courante alors que s’installent de fragiles royaumes bretons sur les ruines romaines. Dans la tradition celte, les fils de roi sont souvent élevés chez leur oncle. Le bâtard est donc un personnage commun. Voila qui va, tout au long de l’écriture du scénario arthurien, permettre à ses auteurs de s’interroger sur la légitimité du pouvoir. Des récits de Geoffroy de Monmouth, vers 1138, la naissance d’Arthur est sujette à caution, puisque résultat d’un adultère entre Uther Pendragon et la reine Igraine, épouse du duc de cornouailles. Cette naissance romanesque a le double avantage d’expliquer l’absence d’Arthur des généalogies et de permettre d’adapter l’histoire aux nécessités de la cause politique servie par l’auteur.

Arthur devient ainsi une caution pour toute succession douteuse. Chez thomas Malory, au XV siècles, apparaît l’épisode de l’épée plantée dans le roc, qui permet d’identifier le fils et successeur du roi Uther. Le droit du sang prend alors le pas sur le mérite qui à fondé la réputation d’Arthur DUX BELLORUM, chef de guerre,dont le pouvoir reposait sur ses faits d’armes. Se pose aussi une question religieuse, cruciale au moyen age, celle de la prédestination. Les bretagnes ont longtemps été le bastion de l’hérésie pélagienne, qui prêche , au contraire de la doctrine romaine, que le salut se gagne par les actes. Arthur mérite d’autant plus son titre de roi qu’il est un combattant hors pair et , qu’a l’image de David contre Goliath, il terrasse les géants les plus redoutables.

A Arthur, rien d’impossible, et le succès du mythe tient sans doute à se qu’il développe un personnage fondamental dans l’histoire, l’homme providentiel parfait qui, annonçant la réforme, n’a plus rien à voir avec Avalon.


Crusader





_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Ven 11 Mai 2012 - 22:00

et encore un peut de lecture


MERLIN, LE MESSAGER DES AUTRES MONDES

Et si le véritable héros de notre légende n’était pas Arthur, mais Merlin…Nous parlions de religion, et c’est grâce à Merlin que le sacré pénètre dans notre histoire. Mage, devin, guérisseur et fils d’un démon, Merlin n’a rien pour plaire à l’orthodoxie chrétienne. Et pourtant….Le combat entre les forces du maléfiques de l’ancien paganisme celte et la parole divine, il le vit dans sa chair.

En mettant ses pouvoirs au service de dieu, Merlin démontre que l’influence de sa mère, une sainte, a pris le pas sur celle, démoniaque, de son père. Merlin est le parfait relais entre le savoir ancestral des bardes et des druides, qui cohabitèrent sans cesse avec l’église, et la religion révélée. Certains prétendent même que de nombreuses paroisses dédiées à saint Martin étaient à l’origine liées au culte de Myrddin, le personnage gallois qui inspira Merlin.

L’enchanteur est aussi le principal vecteur dans notre histoire du merveilleux qui en fait tout le charme. A toutes les époques, fées et magiciens ont peuplé les imaginaires, et la relation trouble que Merlin entretient avec la fée Morgane est une autre manifestation de ce choc entre le bien et le mal que les chevaliers de la table ronde mènent sur le champ de bataille alors que dragons et créatures aquatiques ou souterraines agissent en coulisses.

Merlin, enfin, est la caution ethnique et culturelle de notre histoire. Ce qui lui donne sa force et une place de choix au panthéon de la littérature mondiale, c’est qu'elle puisse dans un fonds essentiel et pourtant méconnu de la culture européenne, parce que souvent de tradition orale : la matière celte.


j'espère que sa vous interesses

Crusader

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 24

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Sam 12 Mai 2012 - 12:09

Ah oui, ça nous (en tout cas moi Razz ) intéresse !
L'analyse des personnages est bien: elle associe légende et histoire, avec les origines des personnages, les lieux etc. Comme le dit Geoffrey Ashes: "La frontière est mince entre le mythe et la réalité" pirat

Par contre, pour éviter des pti problèmes au fofo et à l'assoc', faudrait que tu mettes la source de tes textes, tu voix par exemple soit le nom du gars qui a écrit l'article, soit le nom du magazine avec son n° et les pages où sont écrits les articles (Oui, c'est hyper chiant, croyez-moi Twisted Evil ). Mais le plus simple est de mettre le nom du gars qui l'a écrit Laughing

Sinon continue si tu en as d'autres à nous faire partager ! Charge

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewel Cœur-de-Glace
Hérault du Roi
avatar

Féminin Nombre de messages : 314
Age : 26
Localisation : en pays pontois et lutécien

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Sam 12 Mai 2012 - 13:19

Très intéressant ! Le contenu est fourni, et l'écriture reste simple et compréhensible.

J'avais lu sur Merlin que sa mère, la plus pieuse jeune fille qu'on eût pu voir, s'était faite engrosser dans son sommeil par un démon d'un avis commun avec Satan et les autres démons à son service, afin d'engendrer un pendant maléfique à Jésus. Par là même, il donnait à ce fils des pouvoirs de transformation et la sagesse de la connaissance du passé. Mais personne ne voulu croire à cette immaculée conception, et la jeune fille supporta les jugements et sanctions avec un courage et un piété sans pareille, si bien que Dieu, pour l'en récompenser, décida de purger l'enfant à venir de tout mal, lui accordant même des dons de devin.
Je suis d'accord avec le fait que "Merlin est le parfait relais entre le savoir ancestral des bardes et des druides" (pour reprendre les termes de l'article), car il préfère vivre dans la nature, il s'y exile parfois, on le voit souvent au milieu de troupeaux de bêtes sauvages dont il semble être le berger, et il est le porte-parole de Dieu, l'exécuteur de Sa volonté, transmetteur de Ses commandements et Sa justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Dim 13 Mai 2012 - 10:02

je retransmet aux mots prés les écrits du science et vie (les cahiers science et vie) juin et juillet 2010 pour les noms de ceux qui ont fait les articles il y en a je vous les marquerais

Crusader

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Dim 13 Mai 2012 - 14:53

bien je continu tout les écris jusqu'à présent sont de François Thomazeau ainsi que celui la ,bonne lecture

UN ETAT D’ESPRIT : LA CHEVALERIE

L’impact de la chevalerie sur la légende arthurienne et, réciproquement, l’influence de la matière bretonne sur l’idéal chevaleresque sont développés par ailleurs (dans un autre article).
Mais sil nous faut y revenir tant, en l’occurrence, l’histoire et notre histoire sont liées.

Notre chef breton évolue tellement avec le temps que chez Malory, par exemple, il n’est plus breton du tout et se voit même qualifié de roi d’Angleterre, un comble pour cet ennemi des angles. C’est Robert Wace qui , au milieu du XII siècles , introduit la table ronde à laquelle on prête des origines celtes, mais qui va imposer un état d’esprit tout à fait dans l’air du temps ou se développe la légende chez chrétien de Troyes, marie de France ou robert de Boron.

Arthur reste la référence en matière militaire. Sur son mon, il réunit la fine fleur de la chevalerie, dont les fleurons sont Lancelot, Gauvain, Perceval, Agravain, Bohort, et Galaad, bientôt lancés dans cette quête du graal qui va supplanter l’idéal d’une résurrection bretonne. Réunis autour de cette table qui n’impose aucune préséance, et ou ne siége pas Arthur, nos chevaliers sont totalement de leur siècle, les XII et XIII , et très éloignés des héros bretons qui leur servirent de modèles.

Il leur faut une cause-servir leur roi, mériter l’amour d’une femme ou obtenir le graal-mais c’est l’action elle-même qu’ils vénèrent. On a voulu voir dans cet idéal de camaraderie et d’aventure un moteur romanesque pour pousser la petite noblesse de l’époque à s’affirmer , mais aussi un modèle politique, une cour presque démocratique, ou le roi est disponible et ou ses lieutenants sont égaux, braves et valeureux.


Crusader

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Lun 14 Mai 2012 - 2:58

aller toujours intéressé ?


LA GEOGRAPHIE D’ARTHUR :

MONMOUTHSHIRE : Naissance de la légende.

STONEHENGE : Pour construire ce cercle de pierres, merlin fait acheminer les pierres bleues a partir du légendaire mont killara en Irlande.

CAMLANN : Dernière bataille d’Arthur ou il est blessé à mort.

FORET DE BROCELIANDE : Rencontre de la fée Viviane et de Merlin a la fontaine de barenton.

SAINT-ALBANS : Mort d’Uther Pendragon,père d’Arthur.

TINTAGEL : Lieu de naissance d’Arthur.

WINCHESTER : Arthur retire Excalibur de la pierre.

SILCHESTER : Sacre du roi Arthur.

CAMELOT : Château d’Arthur.

AVALON : Lieu de mort d’Arthur.



Crusader


_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Lun 14 Mai 2012 - 3:18

Aller une dernière


CHRONOLOGIE HISTORIQUE :

VERS 500
Fin de l’empire romain et début de la dynastie mérovingienne. Prise de possession
Par les saxons de la majeure partie de l’île.

728
Charlemagne devient roi des francs. Il est couronné empereur en 800.

1066
Guillaume , duc de Normandie, remporte la bataille d’Hastings et monte sur le trône
d’Angleterre. Devenu Guillaume le conquérant, il reste Vassal du roi de France.

1154
Henri II plantagenet règne sur l’Angleterre. L’empire Plantagenêt comprend aussi le
duché de Normandie, le comté d’Anjou, le Comté du Maine Le comté du Poitou et le
duché d’aquitaine.

1199-1226
Règne de jean sans terre. L’empire Plantagenêt Perd la Normandie, l’Anjou,
le Maine et le poitou.

1204
La Normandie entre dans le giron de la monarchie française.

1272-1307
Sous le règne d’Edouard I er le pays de galles Et l’écosse rejoignent le royaume d’Angleterre.

1327-1377
Règne d’Édouard III qui inflige une défaite à la France au début de la guerre de cent ans.

1399
Le dernier roi Plantagenêt, richard II est renversé.





CHRONOLOGIE ARTHURIENNE :

VERS 576-600
Première mention d’Arthur dans un poème gallois,le gododdin du barde Aneirin

VERS 830
Arthur est décrit comme un chef de guerre par le moine Nennius dans l’historia brittonum.

1137
Geoffoy de Monmouth écrit la Première biographie cohérente d’Arthur dans son histoire des rois de bretagne.

1155
Robert Wace rédige à la demande d’Henri II Plantagenêt la geste des bretons(dit le roman de brut),une histoire de l’Angleterre en français (plus exactement en anglo-normand) ou Arthur occupe une place centrale.


DE 1170 à 1181
Chrétien de Troyes signe cinq Ouvrages.

1470
Thomas Malory publie le morte darthur, une vaste compilation des romans arthuriens en prose.



voili voila



Crusader

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Mer 16 Mai 2012 - 18:48

Je vois que on me redemande des articles Sad donc je vous met la suite ,a venir l'histoire de la légende (dans 2 a 3 post)


LES FEMMES…….MYSTERIEUSES ET INFIDELES

Une image assez sulfureuse de la femme, qui emprunte à la mythologie celte un aspect fantastique et trouble, traverse la légende arthurienne. Guenièvre, l’épouse d’Arthur, vient ainsi du nom gallois Gwenhwyvar qui signifie fantôme blanc. Elle a donc, comme la fée morgane, sorcière et sœur parfois incestueuse du roi, des rapports avec l’autre monde.

La femme, dans notre histoire, nourrit et façonne le chevalier dans l’ombre, loin de la lumière, comme le fait Viviane, la dame du lac, avec Lancelot. Lorsque Arthur est conduit vers sa dernière demeure d’avalon ce sont encore des femmes et Morgane qui accueillent et l’emportent dans cet autre monde d’où il reviendra peut être un jour. C’est encore Viviane qui retient Merlin prisonnier pour l’éternité. Moins romanesque est le rôle social attribué aux épouses.

La plupart, Igraine, la mère d’Arthur, Guenièvre, sa femme, qui le trompe avec Lancelot et Mordret, Iseult, femme du roi Marc courtisée par Tristan, sont des femmes adultères, qui ne trouvent leur salut que dans une vie monastique. Et pourtant, elles sont l’objet d’une fascination et d’une passion sans bornes de la part de nos chevaliers, prêt à tout pour conquérir leur cœur. Une fois encore, la tradition bretonne rejoint sans doute l’idéal courtois. Dans la tradition celte, la femme est souvent le symbole de la terre, du pays.

Ainsi de la fille du roi cole, baptisée Gwaawl,un nom qui rappelle étrangement le mot WALL ce mur d’Hadrien dont le roi avait la garde. La soif de conquête des chevaliers est aussi celle d’une terre, et l’infidélité des femmes tient plus de la géopolitique que de l’amour. Arthur est un bâtard et aussi un cocu, mais cela ne gêne personne. L’aventure est à ce prix !


bon les gentes dames du forum peut tirer sur le templiers White flag ou pas Very Happy


Crusader




_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 24

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Jeu 17 Mai 2012 - 12:46

Et vi ! Cette vision de la femme (enfin celle que tu exposes dans les premiers paragraphes) sont typique des celtes, mais pas que ! On retrouve la femme puissante et autoritaire dans la civilisation étrusque.
Cette vision, je trouve qu'elle se marie assez bien avec la vision chrétienne: cette dernière s'est servi de la femme autoritaire celte, pour dire aux hommes chrétiens (ou néo-chrétien), "Attention ! La femme est dangereuse". Encore une fois, le mélange entre vision celte et chrétienne s'établit, et décidemment, l'un ne va pas sans l'autre, comme le montre le post sur les femmes d'Adréas Wink

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Ven 18 Mai 2012 - 21:14

Pour ma part je trouve la légende plus belle pour les femmes que dans la réalité du moyenne âge réel .
A l'époque elle n'était pas trop a la fête quand même ,le droit de se taire , on se marie avec le choix de papa ,on peut être (virer ,au mieux) si on n'est pas féconde ,même si sa vient du mari ,et oui a l'époque il n'avaient pas de gynécologues et une vue étroite de la sexualité .
Et tous sa niveau des nobles, alors je ne parle meme pas de celles qui vivaient près des douves du chateau ou de celles des villages de paysans
Enfin se n'est que mon avis

Crusader

_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adréas d'elembor
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2798
Age : 51
Localisation : Dans le marais a niort

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Ven 18 Mai 2012 - 21:17

Aller a la demande général je vous met une petite suite sur la légende


LE GRAAL

Mère de toute les quêtes, celle du graal clôt l’histoire d’Arthur. Le roi lui-même ne s’y frotte pas. Trop imparfait, trop souillé par les scories du monde ancien. Ce récipient qui symbolise l’idéal de perfection de la chevalerie apparaît tardivement dans notre histoire, même s’il a pu être inspiré par les chaudrons magiques des vielles légendes celtes.

Lorsque Chrétien de Troyes le présente dans PERCEVAL le graal n’est encore que ce garant de la cohésion des chevaliers, cette lumière qui permettra au royaume d’Arthur de perdurer. Avec les clercs qui transcrivent la légende, le graal devient la coupe du dernier repas du christ, rapportée en Bretagne par joseph d’arimathie.

La quête du graal devient un voyage initiatique vers la sainteté. Lancelot, Perceval ou Gauvain échoueront. Seuls ceux qui, comme Galaad , sont élevés des leur plus jeune age dans la foi parviendront à entrevoir ce monde.


la suite plus tard

Crusader



_________________
> L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !
(Pierre Desproges)
Entre vivre pour rien ou mourir pour quelque chose a vous de choisir
(john Rambo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1610
Age : 24

MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   Ven 18 Mai 2012 - 22:00

Avec la quête du Graal, est-ce vraiment la coupe qui a le plus de valeur, ou le chemin que l'on a mené pour l'atteindre ? pirat

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: arthur et sa légende par science et vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
arthur et sa légende par science et vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Un article pour le Roi Arthur !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: Légendes Arthuriennes et médiévales-
Sauter vers: