AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 L’alimentation en temps de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L’alimentation en temps de guerre   Sam 16 Aoû 2008 - 19:34

En temps de guerre, le ravitaillement représente une facette très importante de la stratègie. Si une armée vient à manquer de nourriture, ses hommes seront moins combattifs, voire refuseront tout simplement de se battre! Ainsi l'anéantissement des moyens de survie de l’adversaire est recherché, afin de le mettre en position de faiblesse. Pour cela, la politique de terre brûlée, qui affame les campagnes, est souvent pratiquée par les armées ; les paysans n’osent plus sortir pour récolter le blé mûr ou vendanger le raisin. de plus, les bouches surnuméraires que représentent les troupes fragilisent encore plus l’économie d’une région dont la production suffisait à peine à ses habitants.

Ceci est d'autant plus vrai que la ressource essentielle des troupes en campagne: c'est vivre sur le pays, en se servant chez l'habitant. Mais les armées n'en dépendant pas uniquement des convois pour l’acheminement des vivres sont organisés et sont de l'apanage du chef de guerre. Celui-ci dont tenir compte dans ses plans de la question du ravitaillement, qui peut parfois prendre des proportions demesurées lorsque l'on parle de troupes de plusieurs milliers de soldats! Le ravitaillement est d'autant plus délicat à organiser que les sièges, les razzias et les chevauchées sont plus fréquentes que les batailles rangées; ainsi la mobilité des actions oblige à prévoir et anticiper les problèmes de bouche.

Pour terminer en beauté, voici la réponse de Bertrand Du Guesclin à Jean de Grailly, Captal de Buch, à la bataille de Cocherel en mai 1364 :

Car je croy, se Dieu plaist, se je puis esploiter,
Que du castal de Buef mengeray. I quartier
Ne je ne pense annuyt autre char a mangier !


Cuvelier, La chanson de Bertrand DuGuesclin, éd. J.-Cl. Faucon, 3 vols, Toulouse, 1990-1991, I, p ;102-103.

Crusader Camping Axeman :drink: Crusader

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Sam 18 Oct 2008 - 23:19

Ce qui m'épatte c'est que sur un champ de bataille, les deux cotés font la razzia chez la population locale, du coup il y en a forcément un qui essore son propre peuple pour alimenter son armée... Les petits gens devaient vachement apprécier la levée de l'ost...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Dim 19 Oct 2008 - 12:51

Très juste remarque messre Louis, car c'est sans compter sur le fait qu'ils pouvaient être en plus enrôlés dans les milices locales pour fournir la piétaille nécessaire pour appuyer les chevaliers sur le champ de bataille... Cavalier Barbare

Kingofkings

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Lun 20 Oct 2008 - 14:57

finalement ce sont toujours les mêmes qui trinquent!!! Le peuple se prend tout dans les dents et ce sont les seigneurs qui retirent les honneurs!!!! Bravo!!! Mad Mad
pour ce qui est de la bouffe je suppose que dans les rangs il y avait des cuisiniers et des gens responsable du service??
Avez un exemple de la ration classique du soldat?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Lun 20 Oct 2008 - 15:00

J'ai un article là dessus qui doit traîner dans un coin, je vais me mettre de suite à sa recherche! :study: :graduation:

Suspect

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Jeu 23 Oct 2008 - 13:19

Le plat du légionnaire, du pain du lard et du fromage, le tout cuisiné ensemble pour gagner du temps, avec une petite piquette de derrière les fagôts...!!!!

Ceci dit chaque seigneur devait pe subvenir aux besoins de ses propres hommes, il devait y avoir des miriades de cuisiniés et d'intendants
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Dim 26 Oct 2008 - 13:50

Selon la Geste de Roland, Charlemagne disposait en campagne de pas moins de 100 cuisiniers!!!!

Pour ce qui est de l'article sur les nourritures de guerre, j'ai retrouvé la référence, mais oublié le bouquin à Poitiers, donc il vous faudra patienter une semaine de plus... :sleep:

:^^:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   Dim 26 Oct 2008 - 22:15

Mince, ce serait pourtant une bonne idée que de faire un atelier "l'Ost en campagne"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’alimentation en temps de guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’alimentation en temps de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’alimentation en temps de guerre
» Intrigue : Bal - Danser en temps de guerre, c’est comme cracher à la gueule du diable.
» En temps de guerre y m'fileraient une médaille...
» Faire la sieste, dans le territoire ennemi en ce temps de guerre [Pv : Nara Ch?hachir?]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: L'art de la guerre :: La stratégie-
Sauter vers: