AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 Le guide du pèlerin de SJDC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le guide du pèlerin de SJDC   Lun 18 Aoû 2008 - 10:54

Bien avant notre Guide du Routard ou autre guide vert Michelin, Le guide du pélerin de Saint-Jacques de Compostelle, daté du XIIe siècle, donne tous les conseils nécessaires au pélerin pour qu'il puisse profiter de son voyage au maximum, dans les meilleures conditions possibles!! Il décrit essentiellement les peuplades qui jalonnent le parcours, les pièges à éviter (certains péages sont sembe-t-il tenus par des "voleurs") tandis que l'hospitalité des autochtones est décrite avec précision. Des précisions historiques sont apportées au voyageur, tel le Col de Ronceveau pour ne citer que lui. Camping

Voici le portrait des Poitevins:

Les Poitevins sont des héros forts et des guerriers, habiles au maniement des arcs, des flèches et des lances à la guerre, courageux sur le front de la bataille, très rapides à la course, élégants dans leur façon de se vêtr, beaux de visage, spirituels, très généreux, larges dans l'hospitalité.

Par contre le portrait des Basques et des Navarrais est moins reluisant...

C'est un peuple barbare, différent de tous les peuples et par ses coutumes et par sa race, plein de méchanceté, noir de couleur, laid de visage, débauché, pervers, perfide, déloyal, corrompu, voluptueux, ivrogne, expert en toutes violences, féroce et sauvage, malhonnête et faux, impie et rude, cruel et querelleur, inapte à tout sentiment, dressé à tous les vices et iniquités. [...] Pour un sou seulement, le Navarrais ou le Basque tue, s'il le peut, un Français. [...] Les Navarrais forniquent honteusement avec leurs bestiaux; on raconte que le Navarrais met un cadenas à sa mule et à sa jument pour empêcher tout autre que lui même d'en jouir. La femme comme la mule est livrée à la débauche.

Un sympathique petit guide à feuilleter, dont les clichés un peu dépassés vous feront souvent sourire Exclamation :pensif:

Jeanne Veilliard (éd.), Le guide du pélerin de Saint-Jacques de Compostelle, Protat Frères, Macôn, 1963.

:study:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Ven 22 Aoû 2008 - 11:36

Est-ce qu'il s'agit du guide du pélerin rédigé par Aymeri Picaud ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Ven 22 Aoû 2008 - 17:00

Tout à fait Mélisende, c'est bien lui l'auteur de ce guide Exclamation

:study:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 24 Aoû 2008 - 19:16

Alors, si je puis me permettre, ce n'est pas étonnant qu'il encense les Poitevins Smile Après avoir effectué le pèlerinage à St-Jacques, il est devenu moine à Parthenay. Par contre, pour les Basques et Navarrais, je n'ai pas d'explication à ce charmant portrait silent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 24 Aoû 2008 - 19:30

Il ne fait certainement que rapporter les rumeurs et légendes urbaines de l'époque, à moins qu'il n'ait eu lors de son pélerinage quelques démêlés avec des individus de cette région... confused

Star wars

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Mer 24 Sep 2008 - 16:30

En espérant que les Basque et Navarrais ne lui ait pas réservé le traitement qu'il offraient à leur animaux Razz

Mais il est vrai que c'est croustillant à souhait, et donne envie de le (re)lire!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 19 Oct 2008 - 10:58

est ce que certains ont tenté l'aventure de Saint Jacques récemment??? Les peuplades sont-elles toujours ainsi??? Wink :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 19 Oct 2008 - 12:53

J'en connais un qui ne va pas se faire que des amis en disant cela... :sniper:

:mdrir: :mdrir:

:hangrymob:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 19 Oct 2008 - 14:04

Ces portraits sont très similaires à ceux réalisés par les Intendants en charge au XVIIème siècle dans leurs rapports au roi. Comme quoi du Moyen Age à l'époque Moderne les préjugés ont la vie dure et subsistent même encore parfois aujourd'hui ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Lun 20 Oct 2008 - 12:38

Louis le troubadour a écrit:
est ce que certains ont tenté l'aventure de Saint Jacques récemment??? Les peuplades sont-elles toujours ainsi??? Wink :lol!:

J’ai pour ma part fait pèlerinage jusque St Jaques avec mon frère aîné…
N’étant partis que de Navarette en Espagne j’y ai pourtant rencontré de nombreuses peuplades plus extraordinaires les unes que les autres : des danois, canadiens, grecs ou autres australiens…et même quelques autochtones de la péninsule ibérique.
Tous suivaient le soleil se lever et tentaient de le rattraper durant la journée^^
Curieuse coutume n'est-il pas???

Mon frère quant à lui est partis du Puy en Velay et est arrivé sans encombre malgré la rencontre inattendue en passant les Pyrénées d’américains chargés de guitares…
Ces derniers après s’être débarrassé des housses des instruments ont du les abandonnés sur le bord de la route car ils se sont fait surprendre par une mauvaise averse…

C’est ça aussi le dénuement du « camino »^^


(Pour être sérieux cinq secondes, c’était une formidable expérience notamment par les rencontre très variées que l’on peut y faire)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Lun 20 Oct 2008 - 15:00

Je crois qu'aujourd'hui au-delà même du côté religieux, beaucoup font Saint jacques pour l'aventure humaine que cela représente... le mythe du pélerin est toujours bien vivace!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Mar 21 Oct 2008 - 13:49

L’ayant fait dans une démarche spirituelle (religieuse) mais je cautionne tout à fait ceux qui bien qu’étant dénué de cette sensibilité le font comme tu le dit pour l’aventure humaine… la rencontre de l’autre et la démarche du cheminement…

Ce que je cautionne moins (sans toute fois les blâmer) ce sont ceux qui font cela pour le sport.
Qui se servent des chemins de St Jacques comme de vulgaires GR car ils sont bien balisés (certaines parties sont effectivement des GR en fait) et les gites d’étapes comme des hôtels pas cher…

Mais bon chacun est libre et le camino est assez vaste pour tous.
Smile


EDIT : c’est bien pour avoir cheminé jusque St Jacques que j’ai semé le champ de mo blason avec des coquilles du pèlerin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Mer 22 Oct 2008 - 9:50

Ohtar Celebrin a écrit:


Ce que je cautionne moins (sans toute fois les blâmer) ce sont ceux qui font cela pour le sport.
Qui se servent des chemins de St Jacques comme de vulgaires GR car ils sont bien balisés
tant que cela se fait dans le respect de chacun...Mais c'est vrai que cela perd un peu en charisme..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Mer 22 Oct 2008 - 15:21

En fait nous avons rencontrer des gens désagréables parmi les pèlerins comme parmi les randonneurs (et des gens sympa dans ces deux catégories aussi…)
Le truc c’est que les randonneurs ont souvent une attitude plus consommateur et plus « je trace ma route car j’ai quarante bornes à avaler dans ma journée. »

Mais là encore ce n’est pas le cas de tous…
Et puis on à rencontrer des pèlerins qui nous ont mis en garde en nous voyant nous balader pieds nus pour les reposer à une étape :
« Attention, vous allez vous coupper: il y à du ver partout, on vois qu’on est dans un pays pas tout à fait développé… »
C’était dit très gentiment mais bon….. ça nous à laissé perplexe. Rolling Eyes

On trouve de tout sur le chemin.^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Jeu 23 Oct 2008 - 10:56

Ohtar Celebrin a écrit:


On trouve de tout sur le chemin.^^
C'est cela qui fait la beauté du chemin justement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Ven 24 Oct 2008 - 20:52

Pour en revenir au Guide du pélerin de St-Jacques, et renseignements pris, ce n'était pas du tout écrit pour être un guide à l'origine : c'était avant tout un récit personnel d'un pélerin (qui était sans doute allé à St-Jacques plusieurs fois par des chemins différents), donc subjectif comme on l'a constaté. Je me suis rendue compte aussi que mon raisonnement à propos des Poitevins était inversé. En réalité, on constate que l'auteur, Aymeri donc, porte aux nues les Poitevins, par conséquent, c'est qu'il était probablement lui-même de la région. On raconte qu'il était de Parthenay. Voilà, je nuance et je révise mon propos. Quant au nom Picaud, on ne sait pas s'il désigne la même personne. En fait, ce fameux Guide du Pélerin est inclu dans un recueil intitulé le Libri Sancti Iacobi, dans lequel se trouve aussi une partie contenant des manuscrits musicaux. C'est dans ces manuscrits que le nom Picaud est mentionné. On l'a associé à l'auteur avéré du Guide, Aymeri, mais c'est peut-être abusif.
Quoiqu'il en soit, le récit d'Aymeri a eu une postérité importante puisque c'est lui notamment qui nous a légué les quatre fameuses "routes principales" de St-Jacques : voie turonienne (ou via turonensis), voie limousine, voie toulousaine et voie du Puy. C'était juste les routes que Aymeri préférait...
A noter également que le pèlerinage à Compostelle n'était peut-être pas si parcouru au Moyen-Age qu'on le pense généralement : il s'est surtout développé au XVè siècle, et il n'a jamais eu autant d'important qu'aujourd'hui ! Messire Ohtar peut en témoigner... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 26 Oct 2008 - 11:51

Il faut dire qu'avec le pélerinage en Terre Sainte, très couru au Moyen Âge, ainsi que les différents pélerinages locaux (Sainte Foix de Conques, le Puy en Velay, ...), la concurrence est rude... Il ne faut pas oublier non plus que durant toute l'époque médiévale, une grande partie de l'Espagne est sous donmination musulmane... Le pélerinage vers SJDC est encouragé par la Chrétienté, afin de rechristianiser en profondeur la péninsule ibérique... Cavalier

:faon:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 26 Oct 2008 - 20:47

C'est ça... Tout est dans la propagande... On peut remercier Cluny (entre autres) pour ce magnifique coup médiatique... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 26 Oct 2008 - 22:13

Et la papauté qui est l'instigatrice principale, Olivier Cullin et son codex callixtinius nous en ont appris de belles!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Dim 26 Oct 2008 - 22:32

Pour reprendre ce qui a été dit plus haut, bien sûr il y avait moins de pélerins en route pour Saint Jacques au Moyen-Age car nos belles contrées étaient aussi beaucoup moins peuplées; cela dit, la multiplicité des pélerinages en tous genre dans toutes les régions de France et de Navarre, la renommée de certains comme celui de Compostelle, et la fréquence avec laquelle les gens partaient en pélerinage pour une guérison, pour une pénitence, pour que les récoltes soient bonnes, etc. nous montrent que des milliers de personnes pouvaient être en mouvement continuel vers ces lieux de pélerinage. Ceci explique la fortune de nombreuses abbayes qui se trouvent notamment sur le chemin de Compostelle et ce, dès le XIIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Jeu 30 Oct 2008 - 16:03

Je maintiens que les fameux "chemins de Compostelles" sont une création, et que tout chemins vers le sud pouvait être un chemin de Compostelle. D'ailleurs, les reliques sont aussi des créations, pour une large part, et en tout cas des coups de pub. Les moines (je prend l'exemple de Cluny, mais ce n'est pas le seul) établissent la réputation de sainteté et la qualité des reliques de leurs abbayes qui, ensuite, attirent les pélerins. Je ne crois pas que ce qoit le pélerinage qui fasse la réputation du lieu, mais la réputation qui fait le pélerinage. On connaît plusieurs narrations de "translations" (autrement dit "vol" très souvent) accompagnées ensuite d'un miracle (pas possible ! )par lequel le saint dit, en quelque sorte, qu'il est content de sa nouvelle résidence, par exemple à Conques, où les reliques de ste Foy ont été transportées depuis Agen.
Que des constructions...
Quant à la papauté, je ne suis pas sûre que son rôle a été si important dans l'élan de la Reconquista et la mise en place du pélerinage à Compostelle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Ven 31 Oct 2008 - 13:48

Il est certain que les reliques en tout genre (partie de cadavres, morceaux de bois et clous issus de la « vrai » croix [pourquoi préciser que c’est la vrai ???] et autre étoffes du suaire) ont fait l’objet d’un marché très lucratif au Moyen-âge…
En fait je pense que certains hommes d’Eglise croyaient vraiment acquérir des objets saints pour leurs communautés…
Bien évidemment de nombreux autre y trouvaient un moyen d’accroitre fortune et pouvoir personnel dans le pire des cas ou d’étendre leur croyances dans le meilleur.

Car les Hommes de cette époque avaient indéniablement besoin de signe matériel pour venir étayer leur foi.

Pour ma part je ne comprends pas que l’on feigne encore la surprise en apprenant que tel os de Ste Bidule est en fait un os d’un homme issu d’une sépulture égyptienne ou que le Saint-Suaire-de-Telville a été peint à la renaissance avec du sang de veau.

En fait si je ne comprends pas la dévotion qui entoure ces très-saintes-reliques, je ne comprends pas non plus le besoin que certains (en majorité des non-croyants) ont à démontrer leur non authenticité.

L’essentiel n’est certainement pas là.

Pour ma part je n’ai pas suivi le chemin de St Jacques pour me prosterner devant un reliquaire mais bien pour suivre un parcours spirituel et vivre un morceau de vie unique avec mon frère ainé.
Et croyez-moi, j’aurais eu de bonnes raisons de regretter toute ma vie de ne pas l’avoir accompagné sur cette route.
Dans un livre on aurai sans doute parlé de voyage initiatique mais, bien que je n’y ai en vérité guère appris plus que quelques chants et prières, cela représente en fait beaucoup plus à mes yeux.


Pour ce qui est des miracles, si vous me permettez de rajouter un mot sur le sujet, je me rappel d’un sermon entendu il y a quelques années.
Le prêtre commentait le récit de la multiplication des pains et je vais tenter de vous retranscrire ses paroles…

« Doit-on croire que Jésus à nourri une foule entière avec quelques pains et moins encore de poisson ? »

Silence comme toujours dans les églises…

« Doit-on faire une étude mystique sur les nombres de personnes présentes, de pans et de poissons au départ, de paniers plains à la fin ??? »

Pas de réponse de l’auditoire.

« En vérité tout est possible à Dieu donc si il à voulu s’amuser à multiplier des pains, libre à lui et je ne contredirais personne sur ce point. »

Nous nous demandions où il voulait en venir…

« En fait il est où le miracle dans ce récit ?
Dans la résolution d’un problème logistique ?
Non, il est dans le fait que Jésus à amené ses disciples à partager alors qu’ils avaient envie de renvoyer la foule se ravitailler dans les villages alentours et se garder leur maigres victuailles (données par un enfant) pour eux seul. »


J’ai retenu la substance de ce sermon et j’y repense chaque fois qu’on me parle de miracle.
Souvent le miracle n’est pas là où il semble être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Sam 1 Nov 2008 - 11:57

Quelle belle leçon messire Othar, qui doit nous faire réfléchir effectivement sur la portée des enseignements, qui ne sont le plus souvent pas à prendre au premier degré... mais bien de chercher le sens caché des choses, comme cela est d'ailleurs le cas avec le mythe arthurien et en particulier la quête du Graal... ☀

Crusader

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Lun 3 Nov 2008 - 13:41

Le parallèle avec la Quête du Graal est vraiment bien trouver car souvent on pose la question :
Le Graal, c’est quoi au juste ? La coupe du dernier repas du Christ ? Celle qui à recueilli son sang sur la croix ? Un objet sacré d’une religion antérieur ?
Et pourquoi partir en quête d’un tel objet prétendument miraculeux ?

Mais une des réponse les plus avisée me semble être que le plus important n’est pas tant le Graal mais bien la Quête.

:drink:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   Lun 3 Nov 2008 - 13:46

Tu as tout à fait raison Othar, le plus important, c'est la quête en elle-même...

:Arbre: :Arbre: :cp: :Arbre: :Arbre: :fee3: :Arbre: :Arbre:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le guide du pèlerin de SJDC   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le guide du pèlerin de SJDC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le guide du pèlerin de SJDC
» [Guide] Le charpentier
» [Guide]Du niv.0 au niv.2
» [Guide]Le prestige
» coulisseau et son guide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: La vie quotidienne-
Sauter vers: