AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 Chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chasse   Sam 15 Nov 2008 - 21:55

Une petite question à propos de la chasse au faucon...
Des faucons crécerelles pouvaient être dressés pour attaquer les chevreuils aux yeux, pour que les chiens s'en saisissent plus rapidement une fois aveuglé : réalité ou légende ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Dim 16 Nov 2008 - 12:54

Bon je n’y connais pas grand chose en chasse mais voilà ce qu’on peut trouver sur wiki :

wikipedia a écrit:
Techniques employées

Le bas vol

On nomme ainsi le vol du poing: l'oiseau est légèrement retenu sur le poing du fauconnier: au départ du gibier, l'oiseau s'élance à la poursuite de sa proie: On utilise pour cela différentes catégories d'aigles, d'autours des palombes, d'éperviers, ainsi que des oiseaux d'origine diverses comme la buse de Harris ou la buse à queue rousse. Ces oiseaux ont en principe des ailes courtes et arrondies, et une queue importante leur permettant de brusques changements de direction. Les proies d'un oiseau de bas vol sont multiples, à plumes et à poil : du chevreuil pour l'aigle royal au passereau pour l'épervier.

Le haut vol

On nomme ainsi le vol d'un oiseau déjà en vol lors du départ du gibier. L'oiseau est ainsi habitué à monter à la verticale de son fauconnier et de son chien à l'arrêt. Il fond à très grande vitesse sur sa proie dès qu'elle décolle. On utilise pour ce vol différentes espèces de faucons (pèlerins, sacrés, gerfauts, lanier, etc.).
Les proies d'un oiseau de haut vol sont des proies en vol : en effet, la très grande vitesse de l'attaque et de l'impact rendent extrêmement dangereux la proximité du sol ou d'un obstacle quelconque.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Fauconnerie




Voila un article assez intéressant en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Dim 16 Nov 2008 - 15:22

Merci pour ces précisions, messire Ohtar. Dans les cas que vous décrivez, le rapace tue-t-il l'animal qu'il attaque (je suppose que oui dans le cas des passereaux), ou n'est qu'une aide préparatoire à l'attaque par les chiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Lun 17 Nov 2008 - 23:45

Bonjour à vous, chevaliers.

Veuillez me permettre une incursion dans vos échanges...

Pour compléter l'article cité avec mes humbles connaissances ornitho-cynégétiques, le bas vol était originellement pratiqué en Europe qu'avec des Éperviers d'Europe ou des Autours des palombes (certainement préférés et plus prestigieux car plus gros et puissant), d'ou le nom d'autourserie pour parler de la chasse de bas-vol. Les buses des Harris ou à queue rousse sont américaines, et je ne pense pas que l'Aigle royal était utilisé ailleurs que dans les steppes d'Asie centrale, ou son envergure impressionnante avait tout loisir de se déployer... (sans parler du poids, les Kazaks devaient avoir de bons bras !)
Le haut-vol ou fauconnerie (même si ce terme tend à recouvrir les deux notions) était potentiellement plus diversifié au niveau des espèces. En Europe de l'ouest, le Faucon pèlerin a dû être le premier maitres des chasses : assez trapu et puissant, il est connu de tous que c'est l'animal le plus rapide au monde (en piquet, régulièrement plus de 130 km/h pour la chasse quotidienne, record mesuré à 390km/h mais il est supposé qu'il peut dépasser les 400...). A ses coté, toujours chez nous, on a dû trouver :
- le Faucon hobereau, un peu plus petit et plus agile,
- le Faucon émerillon peut-être (hivernant, mais non nicheur à notre latitude), encore un peu plus petit et encore plus agile (encore capable de lier une grive),
- et pour finir, le Faucon crécerelle chasseurs de mulots, campagnols et autres grillons, très commun dans nos campagnes.

Pour compléter géographiquement - et probablement chronologiquement - le bestiaire, d'autres faucons se sont imposés pour la chasse :
- les sous-espèces de pèlerin du nord sont de taille supérieure, donc plus puissantes ;
- le Faucon lanier, méditerranéen, proche du pèlerin ;
- le Faucon sacre (de l'arabe Sacr ou Sacar qui signifie faucon ou oiseau de proie, dixit wikipedia) le préféré au moyen-orient, certainement rapporté de quelque croisade. Je crois avoir lu qu'il lui était donné le nom de Faucon de Jérusalem ou un truc comme ça, mais je retrouve plus.
- et le meilleur pour la fin : le Faucon gerfaut, le plus grand et le plus puissant des faucons, vivant au nord de la Scandinavie : 1,40 m d'envergure, soit la taille d'une des vulgaires et pataudes buses de nos campagnes, mais tout en muscles et en puissance. La sous-espèce d'Islande notamment fut très prisée et même considérée comme royale car grande et au plumage d'un blanc immaculé.

Je signale au passage que ce sont les femelles qui sont les plus utilisées : au plumage parfois plus terne, mais plus grandes chez les rapaces diurnes. Pour certaines espèces, elles dépassent d'un tiers le mâle, d’où le nom de "tiercelet" donné aux rapaces mâles en fauconneries. Les femelles, elle, sont appelées "formes", il me semble.

Pour en revenir à la dernière question de Dame Mélisende, les proies sont "liées", c'est à dire plaquées au sol, immobilisées par les rapaces. Dans le cas des faucons, la puissance du choc suite au piqué suffit à assommer la proie de toute façon. Pour le gibier à poil (lapin, lièvre en autourserie), je ne sais pas, mais un bon coup de bec ne me semble pas une hypothèse trop farfelue.
Et tout ça pour dire... que je n'ai pas la réponse à la question initiale (oui, bon, je sais, tout ça pour ça...). Mais dans l'hypothèse de l'utilisation du Faucon crécerelle - très commun, donc facile à dénicher et élever, donc possiblement utilisé - sur du grand gibier pour les aveugler complètement où partiellement, il ne me semblerait pas impossible d'avoir recours à un ou plusieurs chiens pour immobiliser l'animal avant de le servir (de l'occire).

Je reste curieux d'éventuelles sources concernant cette chasse au petit Faucon crécerelle...
Revenir en haut Aller en bas
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2586
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: Chasse   Mar 18 Nov 2008 - 10:07

voici quelques images de nos ami les zozios juste pour ce faire une idée cyclops


le pelerin

le crecerele



l'émérillon




l'hobereau

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Mar 18 Nov 2008 - 21:50

Ansoald l'errant a écrit:
Bonjour à vous, chevaliers.

Veuillez me permettre une incursion dans vos échanges...

Ce genre d'incursion est toujours la bienvenue surtout quand elle est aussi précise est détaillée...Merci beaucoup!! :bravo: :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Mar 18 Nov 2008 - 22:31

Oui merci beaucoup pour votre précieux article sur la fauconnerie messire Ansoald, j'espère que vous viendrez errer régulièrement parmis nous Wink , il pourrait être intéressant de contacter également des chasseurs. J'avais rencontré il y a plusieurs années une homme qui chassait au faucon (ne me demandait pas lequel) et qui m'avait expliqué que cet art renaissait en France, il faisait partir d'une association de chasseurs au faucon qui rassemblait environ 120 personnes à l'époque, il est peut-être possible de les retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Mar 18 Nov 2008 - 23:28

Au grès d'errances sur différents sites traitant de l'histoire de la fauconnerie, je note quelques remarques intéressantes.

Concernant le crécerelle d'abord, j'ai pu lire à plusieurs reprise qu'il serait le réel symbole initial du "saint-esprit". Et quand on y pense, c'est vrai que son vol stationnaire caractéristique (tout le monde l'a vu faire sur les bord de routes ou par les champs) et ses ailes pointues de pigeon le légitime comme représentant du saint-esprit qu'on voit souvent en vol de face, sur les vitraux et gravures. Je n'ai jamais vu le moindre pigeon ou colombe voler en stationnaires...

Concernant le crécerelle toujours, on peut lire dans une monographie belge plutôt exhaustive
Citation :
Les fauconniers n'ont pas souvent fait appel à lui, mais il semble pourtant qu'en France, sous Louis XIII, des faucons crécerelles aient été dressés à chasser les chauves-souris. On a voulu voir une femelle de crécerelle dans un détail de la tapisserie de Bayeux (1077 ?), alors qu'il s'agit peut-être d'un pèlerin.

Enfin, quelques anecdotes lues notamment ici :
- les principaux attributs de chasse au vol que sont le chaperon (casque pour aveugler et calmer l'oiseau) et les leurres (pour l'apprentissage) ont été ramené en occident au XIIIème lors d'une croisade. En effet, les Arabes étaient très avancés sur les méthodes de fauconnerie.
- vers le XII ou XIIIème, en Bourgogne quiconque était accusé de vol d'un faucon devait payer de sa chair six onces pris sur lui et donné en pâture aux oiseaux.

Messire Tancrède, l'association dont vous faites mention n'est peut-être pas autre que tout simplement l'Association Nationale des Fauconniers et Autoursier (http://www.anfa.net).

Et je tiens à vous remercier, Chevaliers, pour ce chaleureux accueil sur ce forum ou il est probable que je passe un peu plus de temps à l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasse   Mer 11 Fév 2009 - 21:57

Après la chasse au faucon, la chasse au lapin ! Ce qui ne peut pas dire qu'on lâche des lapins sur des chevreuils, comme on pourrait le croire à cet énoncé :albino: : ici, les lapins sont bel et bien les proies.
L'Histoire du mois dernier consacrant un dossier aux animaux, je viens d'y lire un paragraphe sur une technique de chasse au lapin au Moyen-Age, technique qui s'apparente à celle de la garenne, encore attestée au XXè siècle. Des archéologues ont retrouvé des mottes maçonnées percées de trous, donc faites par des hommes, où les lapins, restés sauvages, pouvaient s'installer (les lapins n'ont été domestiqués et installés dans des clapiers qu'à partir du XIXè siècle). Dans une belle motte, il pouvait y avoir jusqu'à 500 lapins. Ensuite, on lançaient dans les terriers des furets (domestiques eux), puis on attrapait les lapins avec des collets ou, chez les nobles dames, avec un arc ou un faucon. L'auteur de cet article, Robert Delort, conclut plaisamment en disant que ces mottes constituaient "en quelque sorte un garde-manger pour les seigneurs"...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: La vie quotidienne-
Sauter vers: