AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 Merlin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Merlin...   Dim 7 Déc 2008 - 22:06

Ce personnage m'interpelle beaucoup, je le trouve quand même très controversé. En même temps je trouve l'œuvre de Robert de Boron, Merlin, assez subversive. Alors je me demande comment ce personnage, ainsi que ce récit, ont-ils été reçu lors de la diffusion de l'œuvre, post. XIIIe siècle?

D'une part, outre le fait que Dieu choisit comme presque "prophète" un demi démon né dans le "péché", (prophète et péché dans le texte...), qu'Il décide de racheter la faute de sa mère en faisant don à l'enfant d'omniscience, faisant de Merlin le seul après Dieu à posséder cette capacité, il se trouve que le personnage de Merlin dénonce tout au long ces pérégrinations, les fautes des prêtres, les partis pris et cruautés des juges. Alors, comment cela a t-il été reçu?

D'autre part, l'histoire d'Uter et Igerne et surtout l'implication de Merlin dans cette histoire me pose un problème de compréhension de l'œuvre encore plus important, compte tenu du rôle que Merlin se doit d'endosser depuis que la grâce de Dieu l'habite... C'est plus un problème d'éthique en fait, c'est pourquoi je cherche des axes de lecture. Je pense en effet, que je fais fausse route dans la lecture du Merlin de Boron. Comme je vois les choses, la conception d'Arthur fait assez bien écho à la façon dont Merlin lui même a été conçu, comme si le Bien (Dieu) utilisait les même armes que le Mal ( le Diable). Premièrement Merlin et Arthur sont conçus dans le péché, par tromperie (et par luxure aussi dans le texte), et surtout dans le cas d'Arthur, par passion ( qui n'est pas vraiment une vertu quand on évoque les désirs charnelles, non?). Dans un second temps, ceux qui agissent ici pour le Bien usent des mêmes armes que le Mal comme la ruse qui n'est qu'un exemple. Alors je me demande vraiment comment je dois lire ce livre, et si je ne fais pas fausse route dans la compréhension de ce récit.

Enfin avant d'en finir je vous conseil vivement de lire ce livre, si ce n'est pas déjà fait, car personnellement je le trouve sublime. De plus Merlin est, peut être avant arthur et tous les autres le personnage le plus important pour le déroulement des évènements du cycle arthurien, d'ou l'intérêt de le connaître. Enfin l'oeuvre est des plus subtile et des plus simple à lire, sans compter que la moitié du temps le récit est sous forme de dialogue, tout y est donc très clair. Le récit est pur comme s'il se faisait l'écho du mythe qu'il propage, même si parfois l'écriture un peu brut lui a valu quelques critiques.

Une dernière qualité: ce livre ne compte aucune description!!! Pas de cheval fougueux ni de château scintillant. Rien!

Voili,
Revenir en haut Aller en bas
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: Merlin...   Lun 8 Déc 2008 - 12:08

Salutation
Robert de Boron est poète du XIII siecle, . chevalier au service de Gautier, frère du comte Richard de Montbéliard. Il a composé trois poèmes sur les légendes du Graal

Pour de Boron Merlin devait etre,une sorte d antéchriste ( les démon se concerterent pour écraser la religion chrétienne )

Merlin est engendré par un démon dans le sein d'une vierge(cette vierge avait oublier de prié le soir avant de ce couché.....)
A la naissance de Merlin celui ci fut baptisé,ce qui explique l'ambiguïté de ce personnage , partagé entre deux mondes ( Bien et Mal)
mais il trompe son père le Démon et sert la bonne cause par sa connaissance du passé et de l'avenir.

[il se trouve que le personnage de Merlin dénonce tout au long ces pérégrinations, les fautes des prêtres, les partis pris et cruautés des juges. Alors, comment cela a t-il été reçu?]

Merlin combat les forts et défend les faibles et il insuffla ceci a Arthur

[Premièrement Merlin et Arthur sont conçus dans le péché, par tromperie (et par luxure aussi dans le texte), et surtout dans le cas d'Arthur, par passion ( qui n'est pas vraiment une vertu quand on évoque les désirs charnelles, non?). Dans un second temps, ceux qui agissent ici pour le Bien usent des mêmes armes que le Mal comme la ruse qui n'est qu'un exemple.]

On retrouve simplement la trace du héro mythologique Celte ou meme Grcque (le héro engendre par ruse un enfant qui dans la plupart des cas est mauvais ,mais a l inverse quand le mechant de l histoire engendre par ruse un enfant celui ci devient un Héro
un truc comme ca!!!!!!!! cyclops

[ ceux qui agissent ici pour le Bien usent des mêmes armes que le Mal comme la ruse qui n'est qu'un exemple.]

Comme tous les Héros de la légende Arthurienne.

:^^:


PS: C'est vraiment dommage pour les château scintillant moi j aime bien Exclamation Razz

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin...   Lun 8 Déc 2008 - 19:21

Merci pour ta réponse mais pour le coup tu ne m'apprends pas grand chose :lol!: Enfin la question reste entière. Comment l'œuvre de Robert de Boron fut-elle reçue par ces contemporains de l'élite chrétienne? En gros sa trilogie a t-elle fait scandale ou pas et pourquoi?

Mais c'est vrais que Merlin est bien comme tu le confirmes, un personnage plein de surprise!! Seulement tu dis à un moment qu'il "est engendré dans le sein d'une vierge", je tiens juste à préciser que c'est vrais mais que dans le récit de R. de Boron cela n'a jamais été une condition à la bonne marche des projets du Diable. Certes ça mère est vierge avant qu'un incube la viol mais sa virginité ne fait pas parti des conditions à la conception de Merlin...

As-tu d'autres ouvrages sur Merlin, s'il te plait (il en va de soit) ? (autre que Markale et Malory et Boron)
Revenir en haut Aller en bas
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: Merlin...   Lun 8 Déc 2008 - 22:09

c 'est juste une analyse de texte mais je crois que Andrew Scot a fait une analyse de DE Boron ou il en parle


petite liste:
Jean Markale, Merlin l'Enchanteur, éditions Albin Michel
Guy D'Amours, Les mémoires de Merlin, Éditions De Courberon
René Barjavel, L'Enchanteur, éditions Gallimard
Jean-Louis Fetjaine, Le pas de Merlin, éditions Pocket
Robert Holdstock, Le codex de Merlin, éditions Pocket et Pré Aux Clercs
Deepak Chopra, Le retour de Merlin
Stephen Lawhead, Cycle de Pendragon, éditions Le Livre de Poche
Michel Rio, Merlin, le faiseur de rois , Fayard, 2006 (refonte en un seul volume de la trilogie Merlin, Morgane, Arthur, publiée par Michel Rio en 1989, 1999 et 2001).
Gilles Roussineau, La suite du roman de Merlin, Droz, collection Textes littéraires français
Philippe Walter, Daniel Poiron (prés.) Le Livre du Graal, Gallimard (La Pléiade), 2001. 2 vol. : I - Merlin, les premiers faits du roi Arthur, II - Lancelot.
Jean Markale, Le cycle du Graal (coffret, 4 vol.), La naissance du roi Arthur, les chevaliers de la Table Ronde, Lancelot du lac, la Fée Morgane), J'ai lu, 2000.
Geoffroy de Monmouth, La Vie de Merlin (1148), Climats, 1996
Guillaume Apollinaire, L'enchanteur pourrissant , Editions Flammarion,(Nrf), 1972
Jacques Roubaud, Graal fiction , Gallimard, (Blanche), 1978
Jacques Roubaud, Graal théâtre , Gallimard, (Blanche), 2005
Istin, Lambert, Stambecco, Merlin, Décalogie en BD (8 tomes sortis en janvier 2008), Editions Soleil Celtic
Catherine Daniel, Les prophéties de Merlin et la culture politique, XIIe-XVIe siècle, Turhnout, Brepols, 2007.
Irene Radford, Les descendant de Merlin Tome I, points, 2007.
(wiki)

De Boron a eu l effet du bombe puisque
C'est lui qui a eu l idée simple et brillante de soutenir que la force miraculeuse du plat d argent qu est le Graal s explique par le fait qu il a servi Jésus lors de la Cene et que Joseph d Arimathie y a recueilli le sang du Christ apres la descente de la croix. Cette identification a eu pour effet de faire du Graal un objet immensément populaire au Moyen Age.

ce que je veut dire c'est que la Personne de Robert de Boron etais au moyen ages considéré comme un poete de genie, il révolutionne la légende Arthurienne pour les Chrétiens de ce siecle ( XIII siecle)

apres ce n'est plus mon domaine!^^

PS : Bon je sais c'est flou......je suis un Homme flou AAAAH mon diEUUUUUU........ Wink

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin...   Mar 9 Déc 2008 - 16:34

Non ne t'inquiète pas c'est pas flou du tout... enfin pas cette fois!! Very Happy Merci encore pour toutes ces références. Enfin ce que tu écris sur Boron est intéressant car l'auteur qui le préface la plupart du temps ne va pas plus loin que l'analyse de son style, il ne contextualise pas l'œuvre, d'où toutes ces questions...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin...   Dim 8 Mar 2009 - 17:46

Ce que je trouve très intéressant, chez Merlin, c'est son rôle de démiurge, c'est-à-dire que c'est lui qui crée, qui met en mouvement le monde dans lequel évoluent Arthur et les chevaliers de la Table Ronde. Candide l'a plus ou moins comparé avec Dieu, ce qui n'est pas faux, si on considère ce rôle créateur. C'est vrai par exemple pour la rencontre d'Uther et d'Ygerne : sans Merlin, pas d'Arthur, donc pas de Table Ronde, etc. On remarque aussi que, une fois le monde arthurien mis en place, Arthur disparait, laissant les simples hommes gérer ce monde sans lui. Je me permets de rapprocher cela du 7è jour dans la Genèse, où Dieu se repose, laissant par la suite l'homme libre et seul dans le monde créé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin...   Dim 8 Mar 2009 - 18:38

Mélisende a écrit:
. On remarque aussi que, une fois le monde arthurien mis en place, Arthur disparait, laissant les simples hommes gérer ce monde sans lui.

J'imagine que tu voulais dire Merlin, si j'ai bien compris tes propos... Question confused

Autrement ton analyse me semble pertinente, soulignant le rôle de Merlin-créateur, qui ressort des premières légendes du mythe arthurien...

:merlin:
Revenir en haut Aller en bas
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: Merlin...   Lun 9 Mar 2009 - 12:03

ou plutot demi-dieu
Merlin enchanteur, prophète, roi, fou des bois, homme sauvage, maître des animaux. Merlin est doué du don de prophétie et devin il est considéré comme un demi-dieu conseiller et doté de pouvoirs magiques, il aide tout le monde et plus precisément les rois. Le roi Vortigen le respecté, le roi Uther Pendra gon le vénéré et le roi Arthur lui obéissaient.
Merlin penetre dans le monde social pour donner des conseil , faire des prophéties ou accomplir un acte magique. Aussitot accompli, il regagne les bois. Il n’utilise ses pouvoirs que pour faire le bien mais il a aussi le pouvoir de maudire c’est à dire de lancer des interdits contre les personnes néfastes à la bonne harmonie du monde.
Il est défini comme médium, interprète des humains auprès des puissances divines, interprète des dieux aupres des humains.


cyclops

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Merlin...   Lun 9 Mar 2009 - 19:01

Certes, sire Bérégond, ma langue, euh..., mes doigts, auront fourché... :dry:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Merlin...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Merlin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le blog de Merlin
» La vie de Merlin
» MERLIN caniche 5/7 ans état lamentable fourrière Niort (79)
» [RP] Baptême de Merlin
» Merlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: Légendes Arthuriennes et médiévales-
Sauter vers: