AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 Les lieux de la légende...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les lieux de la légende...   Dim 14 Déc 2008 - 14:16

Les légendes de la Table Ronde ont pour cadre la Bretagne, qu'elle soit Grande ou Petite. Bien des noms évocateurs nous sont parvenus, et continuent d'attirer les amoureux du mythe arthurien, en quête de leurs héroïques aventures. :cp:

Si tout le monde connaît la forêt de Brocéliande :Arbre: , qui a déjà fait l'objet de plusieurs posts sur ce forum, il y ait d'autres lieux, tout aussi magiques et merveilleux, et qui ont eux aussi accueilli l'un des épisodes de l'épopée.

Cousine de Brocéliande, la forêt de Huelgoat est le siège des aventures de Merlin et Arthur, mais aussi de sa fin, puisque la grotte d'Artus accueillerait le repos du légendaire souverain des Bretons. Parsemée de très nombreux rochers moussus, la forêt est l'endroit idéal pour se plonger corps et âme dans la geste arthurienne.





A Saint-Efflam, Arthur affronte un terrible dragon au sommet de la falaise, au cours d'un combat épique qui dure près de 3 jours. Ce n'est qu'à l'arrivée du saint éponyme que la bête est vaincue!



Le sillon de Talbert, une chaussée composée de galets, est une impressionnante langue qui s'avance dans la mer; il mesure 3km de long, 35m de large et 5m de hauteur. Selon la légende, le sillon a été construit par une fée des mers, afin de permettre au roi Arthur de la rejoindre sur son île et de vivre leur amour en toute tranquilité.



Les mont d'Arrée sont composés de landes et de roches à nue, formant un paysage de reliefs austères, battus par le vent. Les armées fantômes du roi Arthur chevauchent sur les crêtes de l'Arrée la veille des batailles...





Le Mont Saint Michel, quant à lui, est le lieu du combat qui oppose Arthur au géant du Mont Tombe. Ce dernier avait enlevé la nièce du roi Hoël de Bretagne, le plus fidèle allié d'Arthur. Lorsque ce dernier arrive au Mont, accompagné de Kay et de Bediwer, c'est pour découvrir la Tombe de la princesse Hélène. Le roi décide alors de la venger, et affronte seul le géant, dans un rude combat qui dure toute la nuit. Aux premières lueurs de l'aube, Arthur finit par triompher de son adversaire, non sans avoir frôlé la mort maintes fois lors de ce duel.



La forêt de Landerneau renferme en son sein les ruines du château de Joyeuse Garde, siège des aventures de Lancelot du Lac. Celui-ci y serait enterré, aux côtés de son amie de jeunesse, Galehaut des Îles Lointaines.



Enfin pour clôre ce tour d'horizon de la Bretagne des légendes arthuriennes, l'Île d'Aval, qui sert de lieu de repos au roi blessé, en attendant son retour à la tête des Bretons... king



:merlin:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Dim 14 Déc 2008 - 18:36

Magnifique, ce tour d'horizon de la Bretagne arthurienne !
Il n'est pas étonnant que les auteurs des légendes leur aient donné la Bretagne pour cadre car les paysages y sont véritablement mythiques. J'ai vu récemment des photos des monts d'Arrée, landes désolées s'il en est, ça me faisait vraiment penser aux légendes de la Table Ronde : c'est une région où on s'attendrait facilement à voir surgir un chevalier derrière chaque rocher ! :cp:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mar 16 Déc 2008 - 22:05

C'est justement les pensées qui me traversaient l'esprit lorsque, il y a une semaine à peine, je parcourais lesdites landes hostiles et majestueuses des monts d'Arrée...
Je me permet quelques unes des photos prises à cette occasion







Je ne suis pas assez calé en géographie arthurienne pour y connaitre quelque conte légendaire, mais l'ïle d'Ouessant présente des paysages qui collent assez en tout cas à l'image que je me fait des marais, landes ou côtes que côtoient et traversent les chevaliers de la table ronde lors de leurs errances...






(j'avoue, la dernière, c'était pas le même jour...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Dim 25 Jan 2009 - 12:36

En lisant Le Cycle du Graal récemment, il me semble avoir vu une mention des monts d'Arrée comme étant proches de Brocéliande. En y repensant, ça m'a quand même étonnée parce-qu'on localise Brocéliande plutôt près de Rennes, donc dans l'est de la Bretagne, alors que les monts d'Arrée sont près de Brest.
Malheureusement, je n'ai pas pu retrouvé la phrase exacte, donc je ne suis pas très spure de ce que j'avance... Neutral Cependant, peut-être quelqu'un a-t-il déjà vu une information similaire... De toute façon, j'ai bien conscience que la géographie arthurienne est toujours à la limite entre la réalité et le fantastique. Dans Le Cycle du Graal, il arrive que des chevaliers passent de Bretagne armoricaine à la Grande-Bretagne sans qu'il soit toujours écrit qu'ils s'embarquent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mar 27 Jan 2009 - 21:20

En y regardant de plus près, les monts d'Arrée (autour du Roc'h Trévezel...) ne se situent qu'a quelques 150 km de Brocéliande. Et si, par approximation, on assimile l'ensemble des "montagnes" armoricaines - Montagnes noires, Monts du Menez - aux Monts d'Arrée, on arrive presque à Loudéac, soit environ 70 km de Paimpont et Brocéliande. Cette dernière hypothèse ne met donc plus que 2 jours de marche entre les deux ; et à cheval, ça fait quoi ? Quelqu'un à une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2539
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mar 27 Jan 2009 - 23:20

la vitesse d'un Homme est en moyenne de 4 a 6 km/h sur terrain decouvert ( 16/17 heures de marche environ) :schtroumph:

un cheval peut trotter sans peine 40 à 60 minutes entre 12 et 15 km/h sur terrain decouvert (9/10 heures de marche environ) Charge


DUR.....

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Jeu 29 Jan 2009 - 9:53

Si on prend l'expression "Monts d'Arrée" dans son acception la plus vaste et qu'on suppose que Brocéliande était plus étendue que l'actuelle forêt de Paimpont (ce qui était sans doute le cas), ces deux espaces ne sont pas si éloignés l'un de l'autre, en effet. Merci messires pour ces détails, ce que j'ai lu est donc vraisemblable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Lun 6 Avr 2009 - 21:45

Un petit week-end en Bretagne nous a conduits, messire Ansoald et moi-même, sur quelques lieux chargés de légendes. Nous avons commencé par une exploration assez approfondie du château de la Joyeuse Garde, à la Forest-Landerneau.
Je ne résiste pas à l'envie de vous partager nos observations, et nos hypothèses d'archéologues en herbe Wink

Ce qu'on peut appeler la porte d'entrée :


En réalité, nous nous sommes demandé si l'entrée se faisait réellement par là à l'époque médiévale. Plus loin, nous avons trouvé un passage qui pouvez relier un pont (peut-être pont-levis) et une haute cour.

La château possédait quatre tours, d'après ce que j'ai lu à son sujet. Nous en avons vu quatre si mes souvenirs sont bons. "Perçu" serait peut-être plus juste, étant donnée la végétation et surtout l'état de ruine. En voici une :



Entre les tours, toutes un série de pièces en enfilade, sans doute adossées à la muraille,dont la fonction nous est bien sûr inconnue. Une des pièces a cependant attiré plus particulièrement notre attention. Elle possédait un cheminée en partie prise dans l'épaisseur du mur, dont un montant portait encore une sculpture.





Dans cette même pièce, nous avons trouvé les bases d'un alignement central de colonnes, ce qui nous laisse supposer que cette salle se découpait en deux nefs. Elle était ouverte de baies qui donnaient, fait bizarre, sur un couloir très étroit, comme pris dans l'épaisseur du mur, dont la fonction est un peu énigmatique.



Dans le même alignement, après le passage supposé être l'entrée "d'origine", nous nous sommes trouvés dans un 2è pièce ressemblante, avec un encadrement de porte sculpté, à nouveau :



A peu près au centre de ce qui pouvait être la haute cour, un plate forme plus ou moins empierrée (le reste est en terre battue), sous laquelle se trouve une cave voûtée en berceau (rien d'extraordinaire, mais quand même), à laquelle on peut descendre par deux escaliers qui se croisent (ça, ce n'est pas commun, je pense).



Une visite (plutôt une exploration) fort intéressante. Par contre, aucune trace de Lancelot ! A croire qu'il n'a jamais mis les pieds dans ce château-ci... :cp: :^^:


Dernière édition par Mélisende le Mer 8 Avr 2009 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mar 7 Avr 2009 - 20:58

ben dit donc, il ne reste plus grand chose du fameux château de la joyeuse garde!!!

Vos supputations sont forts intéressantes dame Mélisende...En ce qui concerne les baies donnant sur un étroit couloir, n'oublions pas que les ruines sont par définition à ras du sol...alors que le château s'élevait sur une dizaine ou une vingtaine de mètre de hauteur...c'est à dire que ce que l'on peut voir aujourd'hui se trouvait probablement être un rez de chaussée consacré aux cuisines par exemple et non à l'habitat même...d'où l'existence de coursive un peu zarbi...
Enfin je dis ça c'est un hypothèse pour continuer un peu sur votre lancé Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2539
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mar 7 Avr 2009 - 21:12

WAAAAAAAA! merci pour les Photo !!!
du reve du reve et encor du reve :sunny:

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mer 8 Avr 2009 - 13:13

Pour l'hypothèse du couloir sur lequel donneraient les fenêtres de cuisines, je ne crois pas. J'ai bien pensé qu'un grande salle, salle d'apparat quoi, s'il y en a une, devait plutôt être à l'étage, comme ça devait être la coutume au XIIIè siècle (ce qui reste du château date du XIIIè ou du XIIè, suivant les sources). Mais bon, après tout, ce n'est sûrement pas une règle générale...
J'aurais bien vu cette fameuse salle sur l'espace "pavé" au-dessus de la cave, mais ce n'est pas très grand... Ou alors dans la pièce qui possède la cheminée et les baies, à cause précisément de ces éléments, qui semblent avoir plus une fonction d'apparat que vraiment utilitaire, et à cause des colonnes centrales. Elles non plus n'ont pas vraiment d'utilité : la pièce n'est pas large, la partager en 2 vaisseaux ne se justifie pas, si ce n'est du point de vue esthétique.
Cuisine ? La cheminée est vraiment minuscule : impossible de faire rôtir un boeuf dedans !! Camping
En fait, nous n'avons vu aucune cheminée qui aurait pu correspondre à une cuisine.
Pour le petit couloir dans le mur, nous en avons vu ailleurs dans le château. Messire Ansoald m'a parlé d'une hypothèse qu'il a lu à ce sujet. Il faudrait qu'il l'expose lui-même, ce serait plus clair.
Nous pensons qu'à l'intérieur et autour du château, le sol a été réhaussé depuis sa destruction (il est dit "ruiné" en 1549, peut-être démantelé en 1490. Les vestiges correspondent à un arasement des murs à une hauteur de 1,50 m à 2 m je pense. Donc plus haut qu'au ras du sol.
Sinon, d'autres infos... La fondation remonterait aux Vè-VIè siècle. Comme d'autres châteaux en Bretagne, la Joyeuse Garde a appartenu aux Rohan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mer 8 Avr 2009 - 14:32

La même virée (ça confine au pèlerinage arthurien, en fait) nous a ensuite conduits dans les monts d'Arrée, puis dans la forêt de Huelgoat, qui grouille de lieux légendaires. En voici quelques vues :
La Roche Tremblante (qui peut effectivement trembler si on s'y prend bien) :



La grotte d'Artus :



Nous avons cherché le camp d'Artus, vestige d'une forteresse celte, avec notamment un "murus gallicus", type de muraille vanté par César dans la Guerre des Gaules. Mais nous avons dû nous fourvoyer, parce-que, de camp, nous n'en avons point vu... Neutral
Par contre, nous avons vu (et plus que vu) une charmante auberge, en plein centre de Huelgoat, au menu sensiblement arthurien : crêpes dites "Table d'Arthur", "bain de Guenièvre" ou "Viviane". Comme une promenade dans la forêt de Huelgoat vaut vraiment le détour, tellement c'est enchanteur, je me permets de recommander la crêperie Krampouez Breizh aux amateurs qui passeraient par là-bas... :geek: :drink:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mer 8 Avr 2009 - 15:01

Très jolie forêt qui semble vraiment mériter le détour pour une petite ballade à 2 :sunny: Exclamation Exclamation D'autant qu'elle semble aussi enchanteresse que la forêt de Brocéliande, voire plus (est-ce possible Question Question ) avec ses mousses et ses rochers... :Arbre: :Arbre: :Arbre:

En tout cas merci pour l'adresse de la crêperie, elle semble vraiment sympa Exclamation Exclamation :drink:

:Arbre: :Arbre:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mer 8 Avr 2009 - 15:54

j'vais faire bon rabat-joie mais ça m'énerve un peu toutes ces boutiques...l'Auberge "Chez Merlin et Viviane" ou la patisserie "les délices d'Arthur"...pfff!! quant aux noms des crêpes c'est carrément le pompom...A croire que les chevaliers de la table ronde ne bouffaient que ça...Franchement on se croirait un peu dans le grand parcs du Puy du fou parfois...

A part ça, dès que l'on pénètre un peu plus avant dans la "vraie Bretagne" c'est à dire surtout pas l'Ille et Vilaine, l'esprit change carrément et on a l'impression d'être immergé dans les légendes, pas seulement Arthurienne d'ailleurs...Les ajoncs et genêts en fleurs à cette saison, la pierre granitique, bref la lande bretonne est une réelle invitation à la rêverie...En tout cas, moi , je suis fan...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mer 8 Avr 2009 - 17:02

Mais oui,la légende est partout ! A bas la commercialisation du rêve ! cheers :^^:
White flag

Blague à part, je me suis fait la même remarque à propose des landes bretonnes. Plus propice à la rêverie, c'est difficile. Ce n'est pas étonnant que les légendes fleurissent en Bretagne.
Dans le genre légendaire, sans rien d'arthurien, je conseille l'abbaye en ruine de la pointe St-Mathieu. Et ce n'est certes pas en Ille-et-Vilaine Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   Mer 8 Avr 2009 - 20:00

Certes ! La bien nommée Abbaye Saint-Mathieu de Fine-Terre, qui semble baigner dans l'éclat bleuté ou, comme à cette heure, les brumes inquiétantes de la mer d'Iroise sur cette pointe de l'extrême Sud-Ouest du Pays de Léon, se préoccupe peu du sort des eaux de la Vilaine... (que je ne m'aventurerai pas à qualifier de bien-nommée, elle Wink )

Tout comme Huelgoat d'ailleurs, qui, rappelons-le, est niché au pied des monts d'Arrée, en plein cœur du Finistère, donc.

Trève de géographie, retour à l'Histoire... :study:
L'espace entre les murs que mentionnait Dame Mélisende me rappelait un autre château des environs du XII, où il me semble que la structure était similaire. Il s'agit du château de Valon, qui surplombe les gorges de la Truyères, dans le Nord de l'Aveyron, entre les monts d'Aubrac et ceux du Cantal.
Malgré les restaurations successives, le donjon carré conserve un petit escalier étroit et quasi originel imbriqué dans chacun des 4 murs pour accéder aux 4 niveaux, jusque sur la terrasse. Chacune des 3 pièces superposées dispose de cheminées. Et il était donc question d'un vide dans le mur à propos duquel j'ai de vagues souvenirs concernant une isolation thermique accrue, voire une circulation de l'air chauffé par les cheminées adossées au murs, en plus d'une utilité ambulatoire avec les escaliers... Je doute que mes hypothèses soient claires au point qu'il était nécessaire que je les annonces moi-même :pensif: :^^:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lieux de la légende...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lieux de la légende...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les lieux de la légende...
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» La légende de Martin et Martine par Tournesol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'auberge :: Tourisme-
Sauter vers: