AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 La légende du Graal, pour commencer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame Kara
Grande prêtresse d'Avalon
avatar

Féminin Nombre de messages : 623
Age : 29
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: La légende du Graal, pour commencer...   Mer 11 Mai 2011 - 18:18

J'ouvre ce sujet pour nous permettre de faire - ou refaire - tous ensemble connaissance avec la légende du Graal et des Chevaliers de la Table Ronde ; étant moi-même novice sur le sujet, j'aimerais échanger avec vous sur cette légende merveilleuse et complexe, d'un point de vue historique, littéraire et philosophique.

Si vous avez des textes à échanger, des oeuvres picturales ou tout autre forme d'art concernant la légende Arthurienne que vous souhaiteriez faire partager, ou si vous avez des questions ou des interprétations personnelles de la Légende, n'hésitez pas à poster sur ce sujet Wink

J'ouvre ce sujet avec la citation de Philippe Walter tirée de l'Album du Graal sorti à l'occasion de la Qinzaine de la Pléiade 2009 :

" L'humanité ne peut pas faire face à trop de réalité, disait T. S. Eliot. A cet égard, le Graal représente le triomphe absolu de l'imaginaire. Après huit siècles de pérégrinations, il garde intacte sa puissance de suggestion. Il n'est toutefois pas un héritage inerte ou neutre. Il ne vit que si nous projetons en lui nos fantasmes et nos espoirs. A défaut de livrer un sens unique, les romans du Graal livrent surtout un appel au sens, comme un monde qui se cherche. Les chemins du Graal mènent-ils quelque part ? Non, car le Graal surgit, sur la route, au moment où l'on s'y attend le moins et jamais à la fin d'un itinéraire organisé. Mais l'essentiel est peut-être ailleurs. Ces chemins du Graal ne désignent que l'ailleurs, l'au-delà imaginaire, sans jamais pouvoir le définir. Avant tout, le Graal est un appel à se laisser fasciner. La conquête reste incertaine ou finalement anodine, mais toujours recommencée. L'éveil compte autant que l'initiation. Avec le Graal, tout est affaire de promesse et jamais de certitude. "

Alors voici ma première question : en tant que roman initiatique (notamment dans le cas de Perceval), peut-on penser qu'aux origines de l'histoire se trouverait une sorte de roman d'apprentissage pour les jeunes dirigeants et jeunes princes ?


"Vaincu", Georges Hitchcock, 1898
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crevecoeur
Ecuyer d'Arthur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 46
Localisation : deux sèvres

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 9:05

Dame Kara a écrit:
Alors voici ma première question : en tant que roman initiatique (notamment dans le cas de Perceval), peut-on penser qu'aux origines de l'histoire se trouverait une sorte de roman d'apprentissage pour les jeunes dirigeants et jeunes princes ?

On ne peux pas parler de roman d'apprentissage à proprement parler.... Lorsque chrétien de troyes (1135 et 1185), il écrit cette légende dans un esprit ou le comportement du chevalier doit être exemplaire, ou les héros sont au dessus du commun des mortels. Il faut cadrer ses écrits avec le contexte dans lequel il vit : la classe dirigeante cherche à se démarquer de plus en plus du bas peuple pour justifier son statu. Les "chevaliers" doivent appartenir à la classe noble car sur un champs de bataille ils font la différence lors des combats (exemple guillaume le conquérant à conquis l'Angleterre grâce à ses troupes à cheval).
De fait ses classe de noble se cherche un idéal à suivre et le roman de chrétien de troyes en est un : un guerrier pur, suivant un idéal chevaleresque et pratiquant "l'amour courtois" comme dans le roman. Les chevalier français vont être de ceux qui suivrons cet exemple avec force, menant bien souvent à leur perte lors de conflits au cours de la guerre de 100 ans.

C'est donc par soucis de recherche d'un idéal que les classes dirigeante se sont approprié la légende, pour justifier leurs exploits et justifier ce qui les démarques des manants, roturiers et bourgeois.

Il y a beaucoup à dire sur cette légende, qui au fil du temps sera repris par beaucoup et évoluera Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-tard-venus.fr
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 9:57

D'un point de vue littéraire C'est un Roman initiatique Perceval a tout du personnage (des romans initiatique ) des le début il est jeune et stupide il n'a pas fait ses preuves au combat et sur son intelligence de jugement,le heros recoit les conseil de sa mere ,de gornemant, il rencontre des personnage énigmatique " le roi Pecheur" etc et petit a petit le heros (Perceval) aventures apres aventures devient un homme et pas n'importe lequel Wink




Petit+
La légende de Perceval n'est pas de Chretien de troyes mais reprise d'une tradition orale plus ancienne relevant de la matiere de Bretagne.
Phillipe Walter.

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crevecoeur
Ecuyer d'Arthur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 46
Localisation : deux sèvres

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 10:03

gorlois l imparable a écrit:

Petit+
La légende de Perceval n'est pas de Chretien de troyes mais reprise d'une tradition orale plus ancienne relevant de la matiere de Bretagne.
Phillipe Walter.

Je parlais des écrits de chrétien de troyes pour replacer la légende dans son ensemble et surtout l'impact qu'elle a eu sur la société médiévale Wink

Sinon je possède ce livre, édition limité entièrement enluminé du "Perceval le Gallois" dont l'auteur est Chrétien de troyes (surement reprise d'un légende ayant cours à cette époque comme beaucoup d'écrits)

Si vous avez l'occasion de le feuilleter un jour vous ne serez pas déçu Wink

Sinon, vous devez le connaitre, un lieu à visiter pour tous fan de la légende arthurienne, et des légendes celtiques : http://www.centre-arthurien-broceliande.com/menu.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-tard-venus.fr
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 10:13

Il me manque ce livre dans ma bibliothèque Very Happy

Pour le CIA, je connais tres bien ! :Fée:

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crevecoeur
Ecuyer d'Arthur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 46
Localisation : deux sèvres

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 10:32

Si j'y pense je l'amènerais au marché de brouage, que tu puisses le feuilleter Smile
Pour le CIA, essayer de venir à la pentecôté du roi arthur, ça vaux le déplacement et le cadre est superbe... notre camp est sur les bord du lac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-tard-venus.fr
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 10:38

Une autre fois peut etre car le 11 juin c'est notre fete!

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crevecoeur
Ecuyer d'Arthur
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 46
Localisation : deux sèvres

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 10:40

En effet ça correspond aux même dates... une autre fois alors Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-tard-venus.fr
Gorlois l'Imparable
Pendragon
avatar

Masculin Nombre de messages : 2520
Age : 36
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 19:30



Pour reprendre notre petit débat:

crevecoeur a écrit:


On ne peux pas parler de roman d'apprentissage à proprement parler.... C




C est Phillippe d'Alsace parrain du tres jeune roi de france(Phillippe Auguste) qui commanda a Chretien de troyes une histoire racontant l'apprentissage de la vie chevaleresque par un garcon naif mais doué,pour ce dernier. Smile

_________________
Peut importe les chocs, plus fort sera mon bras
L'âme d'un chef se révèle dans le désordre car il ordonne, dans la discorde car il apaise, dans l'inaction car il mène ses hommes en avant, toujours plus loin dans la conquête d'eux-même. C.P
[« Tous rêvent, mais pas de façon égale. Ceux qui rêvent de nuit depuis les replis poussiéreux de leur esprit se réveillent le jour pour se rendre compte que ce n’était que de la vanité; mais les rêveurs de jour sont dangereux, car ils peuvent agir selon leur rêve en gardant les yeux grand ouverts pour le rendre possible. »
- T.E. Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Kara
Grande prêtresse d'Avalon
avatar

Féminin Nombre de messages : 623
Age : 29
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Jeu 12 Mai 2011 - 21:54

Je trouve, Crevecoeur, que les chevaliers de la Table Ronde ne sont pas si parfaits que ça : Lancelot trahi Arthur en se laissant "charmer" (au sens propre comme au figuré pour certains) par l'épouse de son roi et ami, Perceval qui, comme le dit Gorlois, est au début du récit naïf et maladroit, etc. Je ne connais pas encore assez la Légende pour citer d'autres personnages, mais en ce qui concerne en tout cas ces deux derniers, les idéaux de perfection ne sont pas pleinement remplis : Lancelot n'est peut être pas un modèle de "courtoisie", au sens le plus prononcé du terme. Certes, dans certaines versions, on nous parle d'un charme exercé par l'aura de Guenièvre, qui serait une fée. Dans d'autres versions, la fin'amor est bien présente mais toujours avec ce dilemne : Lancelot aime en trahissant, ce qui le rend fou. Et Perceval, au départ, est loin d'être l'idéal héroïque du chevalier ! Barbare

Ce qui me fait penser que ce récit est une quête initiatique, ce sont les étapes que frachisent les personnages pour arriver vers le Graal (ou le plus près de lui), vers une certaine "lumière" donc. De plus, le mystère autour du Graal (qu'est-ce ? d'où vient-il ?), renforce cette idée d'une quête vers l'inconnu, vers l' "au-delà " de soi, de la réalité, etc.
Au final, je me rend compte en écrivant ces lignes que du fait de la multitude d'interprétations - ne serait-ce qu'au niveau de la nature du Graal - rend de même l'interprétation du but de la quête aussi multiple... :assomme:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Segwarides Doubles Lames
Aussi appelé SgegVaridèss
avatar

Masculin Nombre de messages : 1592
Age : 24

MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   Mar 20 Mar 2012 - 14:17

Pour la légende du Graal, il y a vraiment un "avant Chrétien de Troyes" et un "après Chrétien de Troyes".
Avant lui, les anciens textes d'origines galloises et irlandaises prennent le pas sur la suite chrétienne. Alors là oui, peut-être que les chevaliers ne sont peut-être pas si idéaux que ça (sans doute c'est le titre concret de chevalier qui prévaut, sans le concept symbolique).
Après, sachant que le roman de Chrétien de Troyes a une valeur initiatique, la sauce est tournée avec de jeunes chevaliers, courtois, loyaux et avec par dessus cela une aura de sainteté et de piété.

Tiens par exemple, d'un côté Arthur est un Roi surtout guerrier, et de l'autre il reste à pleurer ses chevaliers Wink

Alors pour moi, la Légende Arthurienne a une espèce de rupture (mais pas trop prononcée !) avec Chrétien de Troyes.

_________________
SEMPER FIDELIS !

"Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi"  Henri du Vergier, comte de La Rochejaquelein, Chouan, Général en chef de l'armée vendéenne catholique et royale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende du Graal, pour commencer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende du Graal, pour commencer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légende absurde (Libre pour moi et 2 autres personnes max)
» Une légende amérindienne surprenante...
» L'histoire du Marchand de Sable (conte pour enfants sages)
» La Dent du chat ( légende savoyarde)
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: Légendes Arthuriennes et médiévales-
Sauter vers: