AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 La guiterne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame Kara
Grande prêtresse d'Avalon
avatar

Féminin Nombre de messages : 653
Age : 29
Localisation : Chaumelot

MessageSujet: La guiterne   Mer 18 Mai 2011 - 22:42

La guiterne est un instrument de musique médiéval à cordes pincées. La guiterne est jouée avec un plectre et a des cordes en boyau. Elle est en forme de demi-poire et monoxyle : le corps et le manche étant construits d'une même pièce de bois. La guiterne a habituellement trois ou quatre cordes doubles bien qu'un exemple avec cinq chœurs (cordes doubles) soit répertorié.

L'origine des guiternes est floue, et peut être rapprochée soit des rebabs aux cordes frottées d'origine arabo-andalouse, soit des luths carolingiens et romans[1].

La guiterne est un instrument populaire durant le XIVe siècle, elle est mentionnée par Guillaume de Machaut dans La prise d'Alexandrie « Leüs, moraches et guiternes/ Dont on joue dans les tavernes ». Elle est restée en usage jusqu'au début du XVIe siècle siècle où elle a été finalement remplacée par la guitare (à éclisses). La dénomination "guiterne" est discutée de nos jours mais il semble qu'elle était assez précise à l'époque, il y a peu de documents totalement indiscutables, mais ils vont tous dans le même sens. Durant son déclin, ce terme désignait tout instrument à cordes pincées qui n’était pas un luth et à la Renaissance (de 1530 à 1600) les termes "guiterne" et "guitare" étaient interchangeables.

Il est possible de voir une guiterne au Château de Wartbourg, fabriquée aux alentours de 1450 par le luthier Hans Oth

source


Manuscrit - école du Mont-Saint-Michel
XIII° s.
ms 222 Bibliothèque d'Avranches




Dès la fin du 13e siècle, un petit instrument à cordes pincées et de forme bombée coexiste avec le luth. Il s'agit de la guiterne, un instrument représenté dans de nombreuses sources iconographiques (sculptures, peintures murales, enluminures, et même tapisseries) dispersées dans toute l'Europe occidentale. Doté d'un chevillier en forme de faucille, il est creusé dans un seul bloc de bois ; les quatre paires de cordes (plus rarement trois ou cinq) sont attachées à l'extrémité de la caisse, comme sur la mandoline moderne. Sa petite taille par rapport au luth indique une tessiture plus aiguë, et probablement un rôle de dessus. Comme le luth médiéval, la guiterne est jouée avec une plume d'oiseau. Elle était répandue dans toutes les classes sociales, les écrits nous la présentant tant à la cour des rois que la faisant rimer avec le mot taverne.

[url=source]http://www.ensemble-gabriele-leone.org/egl/article.php3?id_article=24&lang=fr[/url]


Simone Martini : Saint Martin adoubé chevalier (scène 3). 1312-1317. Fresque, 265 x 200 cm. Assise, chapelle Saint Martin, église inférieure Saint François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La guiterne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guiterne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: Musique & Instruments-
Sauter vers: