AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexionSite Chevaliers Pourpres

Partagez | 
 

 Le mur d'Hadrien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le mur d'Hadrien   Mar 25 Déc 2007 - 16:17

Le mur d'Hadrien est une fortification en pierre et en tourbe construit à partir de 122 par les Romains sur toute la largeur de l'Angleterre pour protéger le Sud de l'île des attaques des tribus de l'actuelle Écosse. Le nom est également parfois employé pour désigner la frontière entre l'Écosse et l'Angleterre, même si la frontière actuelle ne le suit pas.
Le mur a marqué le nord de l'empire romain en Grande-Bretagne pendant très longtemps, et c'était également la frontière la plus belle de l'empire. En plus de son utilisation comme fortification militaire, on pense que les portes du mur auraient également servi de postes de contrôle pour la perception de taxes sur les produits importés.
Le mur d'Hadrien s'étend sur environ 120 km, il commence à l'est du fleuve Tyne jusqu'au Solway Firth à l'ouest. Il longe au sud la frontière actuelle entre l'Angleterre et l'Écosse et en est le plus proche à son extrémité occidentale.



La construction du mur a commencé en 122 après J.-C. et il fut renforcé au cours des années grâce aux soldats des trois légions romaines qui ont participé à la tâche. L'itinéraire choisi a largement été inspiré de la voie romaine de Stanegate qui va des villes de Carlisle à Corbridge, qui a toujours été protégé par un limes et par de nombreux forts, dont le fort Vindolanda.
Le mur était initialement haut de 3 à 5 mètres, mais quelques sections ne dépassent pas 2,5 mètres. On estime la largeur à environ 3 mètres. Pour le protéger, quatorze forts étaient positionnés sur sa longueur, comme ceux de Housesteads et Birdoswald. Il y avait 80 tours milliaires (Milecastles en anglais, voir la photo ci-contre) parce qu'elles étaient disposées tous les miles romains, environ 1500 mètres. Ces tours servaient à la fois pour la surveillance à distance et d'abris pour les sentinelles.



Le mur faisait partie d'un système défensif qui, en allant du nord (côté Écosse) vers le sud (côté de l'empire), incluait :
• un glacis et un fossé profond armé de rangées de pieux taillés en pointe
• le mur proprement dit avec son chemin de ronde
• une route militaire (la « Military Way » ou « Voie Militaire »)
• le vallum - deux rives avec un énorme fossé qui les sépare. Le Vallum servait probablement à délimiter la zone militaire plus qu'à être une fortification, même si les tribus britanniques du sud n'étaient pas protégées par elles-mêmes.



Long d'un peu plus de cent kilomètres, le mur d'Hadrien était, à l'époque, un infranchissable rempart. Construit la plupart du temps tout le long d'une ligne de collines et de falaises qui faisaient face au nord, et reliant la Mer du Nord à la Mer d'Irlande, de Newcastle à Carlisle, il était entouré de fossés et fut totalement efficace pendant plus de trois siècles.
Le mur était gardé par les unités auxiliaires de l'armée (des non-citoyens). Leur nombre a bien sûr varié au cours du temps mais ils étaient environ 9 000 hommes en comptant infanterie et cavalerie. Ils ont subi une grave attaque en 180, et plus encore en 196 et en 197. La garnison avait alors été sérieusement affaiblie après ces attaques ; après la principale reconstruction du mur, l'empereur Septime Sévère mena une implacable répression à l'encontre des populations hostiles. Après cette « pacification » brutale des tribus sous Septime Sévère, la région autour du mur est demeurée paisible pour la plus grande partie du reste du IIIe siècle. Il semble que la majorité des hommes de la garnison se soient intégrés dans les communautés locales.



Au début du Ve siècle de l'ère chrétienne, l'empire romain en plein déclin négligea cette frontière si lointaine. Les soldats, petit à petit, abandonnèrent leur poste s'installant pour la plupart dans la région pour devenir de simples paysans. Au cours des siècles qui suivirent, le mur fut laissé à l'abandon, livré au pillage des villageois qui récupérèrent une grande partie des pierres pour construire d'autres murs, leurs maisons, leurs églises. Ainsi, on trouve dans les fondations de l'abbaye d'Hexham des pierres romaines.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mur d'Hadrien   Mer 23 Jan 2008 - 23:08

ouaip, c'est l'une des plus grande construction romaine...dommaghe qu'il fut détruit en grande partie par les habitant locaux à la chute de l'empire...on peut aujourd'hui encore retrouver des pierres du murs dans les fermes avoisinant ou même dans les murs des églises...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mur d'Hadrien   Ven 25 Jan 2008 - 21:56

Et oui malheureusement ce sont souvent les locaux qui détruisent de formidables oeuvres d'architecture, afin de rebâtir. Ce fut le cas avec l'abbatiale de Cluny III, démontée au XVIIIe siècle par un entrepreneur. Il s'agissait tout de même du plus grand bâtiment de toute la chrétienté, un chef d'oeuvre de l'art roman, dont la voûte centrale culminait à plus 150m de haut, le bâtiment comportant 3 travées, longues de près de près de 180m...!!!!!

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mur d'Hadrien   Lun 10 Mar 2008 - 12:24

C'est la même chose pour l'abbatiale de Jumiège, achetée par un négociant en bois qui voulait uniquement revendre la toiture, et a laissé le reste à l'abandon....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mur d'Hadrien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mur d'Hadrien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mur d'Hadrien
» Un après midi lassant [Hadrien Gunther]
» Hadrien LeBon
» Bureau de Thouars-(Maire Sophie/ Tribun Hadrien)
» Hadrien - I cannot see his color anymore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde médiéval :: L'art de la guerre :: Les fortifications-
Sauter vers: